Les cargos polluent moins. Mais c'est une mauvaise nouvelle pour le climat | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Environnement
Le nombre de navires rejetant du soufre a considérablement diminué sur les océans.
Le nombre de navires rejetant du soufre a considérablement diminué sur les océans.
©AFP

Effets bénéfiques ?

Les cargos polluent moins. Mais c'est une mauvaise nouvelle pour le climat

En 2018, l'organisation maritime internationale a adopté des amendements pour interdire les carburants non conformes à forte teneur en soufre afin d'améliorer la qualité de l'air. Le nombre de navires rejetant du soufre a depuis fortement diminué sur les océans.

Tianle Yuan

Tianle Yuan

Le Dr Tianle Yuan est un scientifique expérimenté de l’Université du Maryland, comté de Baltimore, et géophysicien de formation. Il a mené plusieurs analyses novatrices sur les interactions entre les aérosols et les nuages. Ses intérêts et son expérience incluent la télédétection, l'intelligence artificielle et l'apprentissage automatique, la physique des nuages, les rétroactions des aérosols et des nuages, les interactions aérosol-nuage-climat.

Voir la bio »

Atlantico : En 2018, l'organisation maritime internationale a adopté des amendements visant à interdire les carburants non conformes à forte teneur en soufre afin d'améliorer la qualité de l'air et de limiter l'acidification des océans. Les amendements étant entrés en vigueur en 2020, le nombre de navires rejetant du soufre a considérablement diminué sur les océans. Mais ces nuages remplis de soufre ont un effet étrange sur la limitation du réchauffement climatique. Comment les nuages soufrés peuvent-ils avoir un effet bénéfique ?

Tianle Yuan : Je dirais qu'il s'agit d'un effet inattendu pour le public. Les particules d'aérosol induites par le soufre peuvent augmenter le nombre de gouttelettes de nuage à l'intérieur des nuages bas. Des gouttelettes de nuages plus nombreuses ont tendance à augmenter la quantité de lumière solaire qui est réfléchie vers l'espace, ce qui signifie moins d'énergie absorbée par l'atmosphère et le climat. Il a donc un effet de refroidissement et contrecarre partiellement l'effet de réchauffement des gaz à effet de serre.

Ces nuages de soufre ont-ils un réel impact positif sur l'environnement ?

Seulement dans le sens où les aérosols de soufre peuvent refroidir le climat. Sinon, ils nuisent à la qualité de l'air et produisent parfois des pluies acides.

La réduction du carburant à forte teneur en soufre est-elle une bonne nouvelle ? Pourquoi était-elle néfaste pour l'environnement ?

C'est une bonne nouvelle pour la qualité de l'air pour les personnes vivant le long de la côte. Elle a l'effet négatif d'augmenter temporairement le réchauffement car le système climatique renvoie désormais moins de lumière solaire vers l'espace.

Les flottes actuelles de navires ont-elles effectué ce changement de carburant ? Est-il visible sur les images satellites ?

Ils doivent utiliser des carburants plus propres conformément à la réglementation. Il est possible de voir l'impact sur les images satellites de deux manières. D'une part, à l'intérieur de chaque trajectoire de navire, le nombre de gouttelettes est moins élevé qu'auparavant, ce qui signifie que le carburant est plus propre. D'autre part, sur l'ensemble de l'image, on détecte beaucoup moins de traces de navires parce que le carburant plus propre rend l'impact des aérosols sulfatés sur les nuages difficile à détecter en tant que traces de navires.

À Lire Aussi

Voilà comment la Chine a réussi à réduire la pollution de l’air de ses grandes villes en 7 ans (là où il en avait fallu 30 en Occident)

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !