Le Conseil national de la refondation ? Un piège à cons ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Tribunes
Le Conseil national de la refondation ? Un piège à cons !
©SARAH MEYSSONNIER / POOL / AFP

Cette fois-ci c’est raté…

Le Conseil national de la refondation ? Un piège à cons !

La ficelle était un peu trop grosse.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Des prestidigitateurs sortent avec dextérité des lapins de leur chapeau. Aux temps du Far West, des colporteurs malains proposaient aux populations ébahies et naïves des élixirs frelatés. Ils garantissaient une bonne santé, des succès en amour, et la chance aux cartes. 

Emmanuel Macron tient un peu des deux. De son chapeau, il sort des merveilles. Et il tente de commercialiser sa propre camelote en créant un Conseil national de la refondation. Une machine, un bidule, un truc pour donner le change. Selon sa propre définition, ce Conseil est supposé réunir les représentants des “forces vives de la Nation” (une minute de silence s’il vous plait pour les forces mortes) et des “élus de terrain”. 

A notre connaissance et après consultation de la Constitution, les “forces vives de la nation” sont représentées par les députés. Quant aux élus de terrain” faut-il rappeler qui désigne les sénateurs ? 

Mais voilà, l’Assemblée nationale est devenue ingouvernable et le Sénat est de droite. D’où le tour de passe-passe du président de la République. 

Le Conseil national de la refondation n’a qu’une mission : refonder l’autorité vacillante de Macron. Un piège à cons ! Le président de la République est assurément un homme intelligent. Tellement intelligent qu’il prend tous les autres pour des cons. 

Les Républicains ont montré qu’ils n'étaient pas aussi cons que leur résultat aux élections aurait pu le laisser penser. Sollicité pour participer au Conseil national de la refondation, ils ont sèchement répondu par la négative. 

Pauvre Macron ! Il va falloir qu’il invente un autre bidule… Si vous avez des idées sur la question, elles seront accueillies avec joie à l’Elysée. Et la meilleure sera récompensée par un selfie avec le président de la République

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !