Jeunes, vieux, asiatiques, européens, chrétiens ou bouddhistes : 90 secondes pour comprendre qui pèse quoi sur la planète | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Et s'il n'y avait que 100 personnes sut Terre ?
Et s'il n'y avait que 100 personnes sut Terre ?
©Reuters

Démographie

Jeunes, vieux, asiatiques, européens, chrétiens ou bouddhistes : 90 secondes pour comprendre qui pèse quoi sur la planète

Accès à l'eau, éducation, religions... Comment vit la population mondiale en 2015 ? Une infographie a rapporté les 7,2 milliards d'hommes à 100 personnes. Un portait original et synthétique de notre planète.

En 2015, nous sommes 7,2 milliards d'habitants sur terre. Combien de personnes ont accès à l'eau potable ? Combien possèdent un téléphone portable ? Quelle est la proportion de chrétiens, de musulmans, de juifs, d'athées ? Afin de montrer, en un coup d'oeil, à quoi ressemblent les habitants de notre planète, une étude, baptisée "100 personnes : portrait du monde", publiée par Business Insider, a décidé de ramener leur nombre à 100. Le but : montrer l'évolution des conditions de vie de la population mondiale. Pour cela, les statistiques de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), de la Banque mondiale ou des Nations Unies ont été compilées et ramenées à l'échelle de 100 personnes. Ces données ont ensuite été mises en forme dans une infographie, réalisée par le britannique Jack Hagely. Qu'y a-t-il derrière ces chiffres ? Décryptage.

  • S'il n'y avait que 100 personnes sur Terre, il y aurait 50 femmes et 50 hommes. Sauf que dans le détail, sur 1000 personnes, 504 sont des hommes (50,4%) et 496 sont des femmes (49,6%), selon l'Institut national d'études démographiques (Ined). "Il naît un peu plus de garçons que de filles : 107 garçons pour 100 filles, explique l'Ined. Mais les garçons meurent plus que les filles : c'est vrai dans l'enfance, mais aussi à l'âge adulte. Il arrive donc un âge où les hommes et les femmes sont en nombre égal." En France, cet âge, c'est 25 ans. Au-delà, les femmes sont plus nombreuses que les hommes, et l'écart se creuse avec l'âge. Avec 106,4 hommes pour 100 femmes en 2011, l'Inde est "le pays le plus "masculin" au monde, selon l'Ined. Une situation due à la pratique "d'avortements sélectifs", qui touchent les filles, et à "une surmortalité féminine due à des négligences de traitement dans la petite enfance."

  • Il y aurait  26 enfants (0-14 ans) et 74 adultes, dont 8 auraient plus de 65 ans. Au niveau mondial, les moins de 15 ans représentent un quart de la population. "Une proportion qui est appelée à se réduire dans les années qui viennent, au rythme de la baisse généralisée du nombre d'enfants par femme dans les pays affichant les plus forts taux de fécondité", analysait La Croix, après la publication de l'étude "Tous les pays du monde", en 2013 par l'Ined. En tête de ces pays, se trouve le Niger, qui a le taux de fécondité le plus élevé au monde, soit plus de 7 enfants par femme. C'est aussi le pays le plus jeune du monde : 50% de sa population a moins de 15 ans ! A l'opposé, le Japon est le pays le plus vieux au monde "et il vieillit plus vite qu'attendu", souligne La Croix. Un quart de ses habitants ont plus de 65 ans. 

  • Il y aurait 60 Asiatiques, 15 Africains, 14 Américains (en aditionnant l'Amérique du Sud et l'Amérique du Nord) et 11 Européens. Avec 4, 3 milliards d'habitants, l'Asie est le centre de gravité démographique du monde. La Chine compte 1,3 milliard d'habitants, le cinquième de l'humanité, ce qui fait d'elle le premier pays au monde en termes de population. "Toutefois, selon les dernières projections démographiques des Nations Unies (2012), la population chinoise pourrait ne jamais atteindre 1,5 milliard d'habitants, plafonnant à 1,45 milliard en 2030 avant d'amorcer une décroissance", relève l'Ined sur son site Internet. Selon ses projections (étude Population et Société, 2014), en 2100, l'Inde deviendra le pays le plus peuplé au monde, avec 1,65 milliard d'habitants. L'Afrique, quant à elle, connaitra un boom démographique (un terrien sur trois sera africain), tandis que la population européenne, vieillissante, reculera.

  • Il y aurait 33 chrétiens, 22 musulmans, 14 hindous, 7 bouddhistes, 12 personnes qui pratiquent une autre religion, et 12 personnes sans religion. Premier constat : plus de 8 personnes sur 10 se reconnaissent dans une religion. Avec 2,18 milliards de croyants, les chrétiens forment le premier groupe religieux, derrière viennent les 1,6 milliard de musulmans. Si en un siècle, le nombre de chrétiens a augmenté au rythme de la population mondiale, le centre de gravité du christianisme, lui, a basculé vers l'hémisphère sud, note le site Géopopulation.com. "La population chrétienne a énormément augmenté en Afrique sub-saharienne (de 9 à 63%) et en Asie-Pacifique (de 3 à 7%)."

  • 83 personnes seraient capables de lire et d'écrire tandis que 17 personnes seraient analphabètes. Par ailleurs, 7 personnes auraient suivi une scolarisation jusqu'au lycée. Selon l'Observatoire des inégalités, l'analphabétisation toucherait 800 millions d'adultes dans le monde, dont 410 millions en Asie et 190 millions en Afrique subsaharienne. Dans ces régions, le nombre d'analphabètes a augmenté moins vite que la population. "Un phénomène lié à la progression de la scolarisation des jeunes", se félicite l'Observatoire des inégalités, même si, la population en marge de l'écrit "demeure considérable." Une situation jugée préoccupante alors que "partout dans le monde la maîtrise de l'écrit devient de plus en plus indispensable, qu'il s'agisse de l'accès aux services, à l'information ou pour la défense de ses droits."

  • 87 personnes auraient accès à l'eau potable, 13 personnes n'y auraient pas accès. D'autre part, 77 personnes auraient un toit sous la tête, 23 n'en auraient pas. 48 personnes vivraient sous le seuil de pauvreté, avec moins de deux dollars par jour. Concernant la nutrition, 21 personnes seraient en surpoids, 63 s'alimenteraient de manière normale, 15 personnes seraient sous-alimentées, et une personne connaitrait la famine. Dans les pays touchés par des catastrophes naturelles ou des épidémies, l'accès à l'eau et à la nourriture peut devenir une urgence. 1 million de personnes pourraient être confrontées à la faim en Guinée, au Libéria, et au Sierra Leone, les trois pays les plus touchés par le virus Ebola, d'ici mars 2015, selon l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Des pays "déjà aux prises avec l'insécurité alimentaire chronique et la précarité", s'alarme la FAO.

  • 30 personnes auraient accès à Internet. A l'opposé, 70 personnes n'y auraient pas accès. En revanche, 75 personnes auraient un téléphone portable, et seulement un quart de la population n'en aurait pas. En juin 2013, Google a dévoilé son projet "Loon" pour que la population mondiale ait accès à Internet. L'idée : développer des ballons stratosphériques, gonglés à l'hélium, afin que les régions les plus éloignées du monde ait accès à Internet. "Dans la majorité des pays de l'hémisphère sud, le coût d'une connexion Internet dépasse encore aujourd'hui l'équivalent d'un revenu mensuel", souligne le géant de l'Internet, comme le rapporte Libération.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !