Des globules rouges de 5 300 ans intacts, les téléphones portables qui n'auraient pas d’effets indésirables... Revue des sujets santé de la semaine | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Des globules rouges de 5 300 ans intacts, les téléphones portables qui n'auraient pas d’effets indésirables... Revue des sujets santé de la semaine
©

Atlantico Santé

Des globules rouges de 5 300 ans intacts, les téléphones portables qui n'auraient pas d’effets indésirables... Revue des sujets santé de la semaine

Les cinq sujets santé du moment : des globules rouges de 5 300 ans, des polluants qui favoriseraient l'autisme, les téléphones portables qui n'auraient pas d’effets indésirables, les Français en déficit de vitamine D et ce que pourrait apporter le langage au delà de la communication.

Futura Sciences

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio »

Ötzi : des globules rouges de 5 300 ans retrouvés intacts

Des globules rouges vieux de 5 300 ans viennent d’être découverts intacts dans la momie d’Ötzi, l’Homme des glaces retrouvé exceptionnellement bien conservé en 1991. Si l’analyse des cellules sanguines permet d’apporter de nouvelles précisions sur les causes de sa mort, elle pourrait contribuer à améliorer les connaissances en criminologie.

Le mystère plane toujours autour d’Ötzi. L’Homme de glace, retrouvé momifié en 1991 à 3.210 mètres d’altitude, dans les Alpes de l’Ötzal, à la frontière italo-autrichienne, révèle petit à petit certains de ses secrets. Ce petit homme, 5.300 ans après sa mort, fait beaucoup parler de lui et de nombreuses informations, plus ou moins vraies, ont circulé à son sujet. Ce que l’on sait, c’est qu’il avait aux alentours de 45 ans, mesurait 1,59 m pour une quarantaine de kilogrammes, venait de manger du bouquetin, du cerf et des céréales, présentait des caries et devait être intolérant au lactose d'après une analyse ADN.

Lire la suite sur Futura Sciences

Autisme : les 10 polluants qui le favoriseraient

L’autisme et les troubles de l’apprentissage auraient une forte composante génétique. Mais les polluants environnementaux seraient parfois mis en cause également. Des chercheurs ont établi un top 10 des substances chimiques à l’origine de ces pathologies.

La génétique expliquerait la plupart des cas d’autisme et de divers troubles de l’apprentissage, comme l’hyperactivité, mais elle ne serait pas la seule responsable. L’Académie nationale des sciences américaine estime qu’une fois sur quatre, elles sont causées par des interactions entre les facteurs génétiques et environnementaux. Dans 3 % des situations, ces désordres neurocomportementaux sont directement imputables à des produits chimiques trouvés tout autour de nous.

Lire la suite sur Futura Sciences

Téléphone portable : pas d’effets indésirables selon des Britanniques

Un rapport de 333 pages de l’Agence de protection de la santé britannique conclut qu’aucun élément ne permet d'affirmer la nocivité des téléphones mobiles, des antennes-relais et du Wi-Fi. Malgré tout, les auteurs promettent de rester vigilants et de poursuivre les investigations au cas où les symptômes apparaîtraient plus tardivement dans la population.

Le dernier rapport de ce genre au Royaume-Uni remontait à 2003. À l’époque, cette compilation d’études n’avait pas pu établir un lien entre l’utilisation de la téléphonie mobile et des effets indésirables sur la santé, mais manquait de recul. Depuis, la liste des recherches sur l’impact des ondes électromagnétiques des téléphones portables, des antennes-relais et des Wi-Fi s’est nettement allongée, et la majorité d’entre elles semblent aboutir au même résultat. Cependant, d’autres concluent à l'inverse à un effet, comme l’étude Interphone menée en 2010, qui semble montrer un risque accru de 40 % de développer un gliome (une tumeur cérébrale) chez les personnes qui utilisent le plus le téléphone mobile.

Lire la suite sur Futura Sciences

Se parler à soi-même procurerait des avantages !

Les gens qui se parlent à eux-mêmes peuvent passer pour des fous. Pourtant, cela pourrait être bénéfique dans certaines situations, notamment quand on cherche un objet. En prononçant le mot, on préparerait mieux notre cerveau à le trouver ! Le langage pourrait-il être davantage qu’un outil de communication ?

Il ne faut pas s’en cacher, nous avons tous tendance à nous parler à nous-mêmes chaque jour. Des chercheurs l’ont affirmé, et ont aussi montré qu’on le faisait à des fréquences régulières. Chez les enfants, ce phénomène a été davantage étudié, il semblerait bien qu’il les aiderait dans l’apprentissage de certaines tâches, comme lacer ses chaussures, en récitant une à une les étapes.

Lire la suite sur Futura Sciences

Vitamine D : 43 % des Français seraient en déficit !

La quantité de vitamine D serait insuffisante chez 80 % de la population, et même déficitaire chez plus de 4 Français sur 10. Certaines populations sont d’ailleurs plus sensibles que d’autres. Ce constat n’est pas sans risque, mais la thérapie est simple : s’exposer 15 à 20 minutes au soleil chaque jour. Mais pas beaucoup plus !

Près de la moitié des Français présenteraient un déficit modéré en vitamine D. C’est le constat dressé par les rédacteurs de la dernière livraison du Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH). Or cette vitamine est essentielle puisqu’elle permet notamment à l’organisme de métaboliser le calcium. Elle agit également au niveau des yeux, des systèmes immunitaire et cardiovasculaire ou encore du cerveau.

Lire la suite sur Futura Sciences

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !