François Hollande s’autoproclame "Président des entreprises"<!-- --> | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
François Hollande s’autoproclame "Président des entreprises"
©

Les 10 infos éco du jour

1. François Hollande s’autoproclame « Président des entreprises ». Le chef de l’État s’est exprimé dimanche soir sur TF1. Le Président a maintenu sa promesse d'endiguer la hausse du chômage avant la fin de l'année. "On est tout près du but", s'est-il félicité. François Hollande estime également que "La croissance commence à redémarrer" et a estimé que le secteur privé devrait prendre le relais du public pour porter les créations d'emplois. Puis le chef de l’État a expliqué qu’il était le « Président des entreprises, pas des patrons ». Pour ce dernier, « si on veut des emplois, si on veut des productions en France, si on veut que que nos enfants aient une perspective de carrière, il faut des entreprises", a-t-il déclaré. "Il faut que les entreprises se sentent soutenues, parce qu'on a besoin de tout le monde" pour avoir "une perspective de redressement et de croissance".

2. La France mauvais élève économique du G20 selon le FMI. Selon un rapport publié ce weekend par le Fond Monétaire International, la France figure parmi les quatre plus mauvais élèves du G20. Pour le FMI, le France doit réduire de manière plus importante ses dépenses publiques et engager une réforme du marché du travail afin de regagner en compétitivité.

3. FED : Le principal candidat à la présidence se retire. Larry Summers, ancien secrétaire américain au Trésor, a retiré sa candidature à la succession de Ben Bernanke à la présidence de la Réserve fédérale américaine. La décision de M. Summers de retirer sa candidature a été annoncée par le Wall Street Journal cette nuit.

4. La BCE pas inquiète des décisions à venir de la FED. Dans une interview aux Echos, Peter Praet chef économiste à la BCE explique que la Banque centrale européenne dispose de marges de manœuvre pour contrer d'éventuels effets pervers de la politique monétaire américaine. "Notre politique monétaire vise à maintenir une orientation accommodante, justifiée par les perspectives de stabilité des prix, et à promouvoir des conditions stables sur le marché monétaire", explique Peter Praet.

5. EDF peut gagner en productivité selon la Cour des comptes. Selon une note révélée par Les Echos, la Cour des comptes demande au gouvernement qu’une «  réflexion » soit engagée concernant « l’organisation du travail » au sein d’EDF. Didier Migaud et ses collaborateurs pointent la possibilité « d’une meilleure disponibilité et de gains de productivité ».

6. Les alliées d’Angela Merkel remportent la majorité en Bavière. La CSU, alliée de la chancelière allemande Angela Merkel, a remporté dimanche les élections régionales en Bavière avec 49% des voix, un score qui lui assure une majorité absolue au parlement régional, d'après un sondage sortie des urnes réalisé pour la chaîne de télévision ARD. A une semaine des élections fédérales, ce résultat pourrait être de bon augure pour Angela Merkel.

7. Air-France-KLM envisagerait de supprimer des emplois. Selon les Echos, 2.600 à 3.000 postes devraient disparaître chez Air France KLM, après un premier plan sur 5.100 emplois en 2012. Le quotidien explique le plan de réduction des dépenses, Transform, n'a permis de réaliser que 1,1 des 1,5 milliard d'euros d'économies escomptées.

8. Le patron de Lufthansa serait sur le départ. Christoph Franz, le patron de la compagnie aérienne allemande Lufthansa, souhaite démissionner de ses fonctions, selon le quotidien allemand Die Welt.Selon le journal suisse Neue Zürcher am Sonntag, Christoph Franz ambitionnerait désormais de présider le conseil d'administration du groupe pharmaceutique suisse Roche, dont le titulaire actuel se retire au printemps prochain.

9. Frais de garde : coup de pouce gouvernementale. Le ministère de la Famille a annoncé qu’il souhaite mettre en place un dispositif pour « aider les foyers modestes » qui veulent faire garder leurs enfants. Dans le détail, cela devrait permettre aux familles concernées de ne plus avancer une partie des frais dédiés assistantes maternelles.

10. Ras-le-bol fiscal pour 84% des Français. Selon un sondage CSA pour le journal Nice Matin, 84% des sondés disent ressentir un ras-le-bol fiscal à titre personnel. Les sympathisants de droite (94%) l'expriment beaucoup plus que ceux de gauche (70%). La perception de la hausse est surtout la plus forte chez les cadres où près de 90% des sondés se disent gagnés par la grogne fiscale.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !