Faut-il avoir peur de l'eau du robinet ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Faut-il avoir peur
de l'eau du robinet ?
©

H2O

Faut-il avoir peur de l'eau du robinet ?

Une étude menée par le ministère de la Santé sur deux ans pointe du doigt la mauvaise qualité de l'eau dans certaines régions de France. Au total, près de 2 millions de personnes recevraient une eau non conforme.

Louise Schriver-Mazzuoli

Louise Schriver-Mazzuoli

Louise Schriver est Professeur Honoraire des Universités en chimie physique appliqué à l'environnement.

Elle publie au mois d'avril 2012 La gestion durable de l'eau : Ressources - Qualités- Organisation aux éditions Dunod.

Voir la bio »

L’eau du robinet est une eau de bonne qualité sanitaire dont les différentes étapes de production, captage, traitement, distribution, sont rigoureusement contrôlées par les pouvoirs publics. L’eau naturelle captée (eau de surface et eau souterraine) est choisie en fonction de critères bactériologiques et chimiques avant d’être traitée et distribuée. Un périmètre de protection vierge de toute pollution est défini autour de chaque point de captage.

L’eau captée dont la composition dépend de sa situation géographique est ensuite traitée pour atteindre une qualité conforme à la réglementation. La teneur maximale de plus de 63 paramètres (organoleptiques, bactériologiques, chimiques ) à ne pas dépasser peut être trouvée dans l’arrêté du 11 janvier 2007. En particulier, les pesticides, les nitrates, l’aluminium, le sélénium, le plomb font l’objet d’une grande attention.

L’eau traitée est stockée dans des cuves étanches régulièrement désinfectées puis distribuée à l’aide de conduites en PVC ou en béton dont l’état est très surveillé. De très nombreuses analyses sont fréquemment effectuées par des laboratoires agréés par le Ministère de la santé afin de vérifier la qualité de l’eau potable. Les résultats sont publiés par affichage dans les mairies et une synthèse de la qualité de l’eau est jointe à la facture d’eau. En cas de dépassement des normes de qualité, le Maire doit engager des procédures d’urgences, celles-ci pouvant aller jusqu’à l’interdiction de distribution de l’eau.

Selon son origine, l’eau peut être plus ou moins « dure » (présence importante d’ions calcium et magnésium) ou « douce ». Certains consommateurs sont ainsi amenés, souvent à tort, à utiliser des adoucisseurs d’eau. En fait, la dureté de l’eau fat l’objet de corrections avant d’être distribuée et la présence d’ions calcium et magnésium en quantité normales sont nécessaires à la santé.

Ainsi d’une manière générale on peut boire l’eau du robinet en dépit de quelques mises en garde suite à la mise en évidence récemment de « polluants émergents » dus en particulier au rejet inconsidéré de produits pharmaceutiques, produits parfois non éliminés par les stations d’épuration. De très nombreuses recherches en laboratoires sont ainsi engagées pour détecter et détruire ces produits indésirables. En fait, les pouvoirs publics mettent en œuvre une surveillance sanitaire considérable pour que l’eau du robinet, moins onéreuse que l’eau en bouteille puisse être consommée en toute quiétude.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !