Du Mont-Blanc aux volcans d’Hawaï en passant par les falaises irlandaises : 12 lieux touristiques magnifiques au bilan en vies humaines désastreux | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Style de vie
Le Colorado River est l'une des destinations les plus dangereuses au monde.
Le Colorado River est l'une des destinations les plus dangereuses au monde.
©Reuters

Sensations extrêmes

Du Mont-Blanc aux volcans d’Hawaï en passant par les falaises irlandaises : 12 lieux touristiques magnifiques au bilan en vies humaines désastreux

Arpenter les sommets du Mont-Blanc, plonger dans les eaux paradisiaques de Tahiti, sillonner les chemins de Bolivie… Ces endroits font rêver tout voyageur mais nécessitent pourtant de prendre de grandes précautions pour éviter les accidents.

Le mois de mars, entre la grisaille hivernale et la froideur des températures, est un mois propice pour rêver à de nouvelles destinations pour les futures vacances. Si votre projet est de vous détendre sur une plage paradisiaque ou vous balader dans une campagne verdoyante, il y a peu de chance pour que vos vacances virent au désastre.

Mais voilà, il y a ceux qui ont envie de challenge, d'aventures et de dépaysement, pour ceux-là, les risques sont plus grands – et souvent méconnus, voire pire ignorés. Chaque année de nombreux vacanciers décèdent sur leur lieu de villégiature. De la si bien nommée "route de la mort" en Bolivie, aux plages de Floride tristement réputées pour leurs attaques de requins, retour sur ces 12 hauts lieux de tourisme où de nombreuses précautions sont à prendre.

1 - La "route de la mort", à La Paz en Bolivie

La route des Yungas est surnommée la "route de la mort" fait référence aux centaines de personnes qui y perdent la vie chaque année (en 2014 300 personnes y sont mortes) et en fait l'un des chemins les plus dangereux au monde. Située à 50 kilomètres au nord-est de la capitale bolivienne, La Paz, elle est longue de près de 70 kilomètres, et culmine à plus de 600 mètres de hauteur. Au bord de la route se succèdent des croix en bois à chaque endroit où une personnes est morte.Car la sécurité y est très légère, voire inexistante: aucune barrière n'est installée pour empêcher les randonneurs, les cyclistes ou les motards de tomber du haut de la falaise. Et pourtant, près de 25 000 motards arpentent cette route chaque année.

2 - Le Mont Blanc

Il est le plus haut sommet d'Europe.  Avec ses sommets culminants à près de 5 000 mètres et ses vents violents, soufflant, jusqu'à 100 km/h, il n'est pas étonnant que le Mont Blanc soit l'une des destinations les plus dangereuses au monde. Chaque année, entre 17 000 à 20 000 personnes tentent son ascension, sans toujours y parvenir. Car le Mont Blanc détient ces tristes statistiques : entre 30 à 70 personnes perdent la vie sur les sommets blancs. En 2014, rien que pendant la période estivale, on dénombrait 18 morts.

3 - Teahupoo, à Tahiti

Tahiti, ses plages de sable blanc, son eau turquoise et… l'une des dix vagues les plus dangereuses au monde pour les surfeurs. A Teahuppo, on trouve la vague les plus larges et les plus épaisses, atteignant entre trois à sept mètres de haut, voire même jusqu'à 15 mètres. C'est sa forme particulière qui lui permet d'entrer dans ce triste palmarès, causée par la faible profondeur du récif de corail (environ 50 centimètres). Selon les autorités australiennes, cinq surfeurs ont perdu la vie depuis 2000.

4 - Le Grand Canyon en Arizona

Ses images spectaculaires font rêver tous les aventuriers. Chaque année, 4,5 millions de visiteurs se rendent sur ces falaises, réputées pour leur aridité et leur altitude. Malheureusement, trop de personnes oublient la dangerosité de ces conditions climatiques, entre chaleur, déshydratation, mais aussi chute mortelle. Résultat, en moyenne, 12 personnes perdent la vie au Grand Canyon.

5 - La plage de Smyrna, en Floride

Avec l'Australie, l'Afrique du Sud ou Hawaï, les plages de Floride sont celles où se produit le plus d'attaques de requins. Selon le fichier mondial qui recense ces attaques, il y en a eu 701 dans le monde entre 2004 et 2014, dont 219 rien que dans l'Etat du sud-est américain.  Parmi les plages de Floride, celle de New Smyrna, est l'une des plus dangereuses, avec plus d'attaques de requins au kilomètre carré que sur les autres plages. Par chance, de nombreux accidents ne sont pas mortels mais font de nombreux blessés. Souvent, ces attaques sont provoquées par de jeunes requins-taureau.

6 - Le parc national de Yosemite, aux Etats-Unis

Seuls les aventuriers les plus intrépides se tentent à risquer l'ascension des derniers 120 mètres du "Half Dome" situé à l'extrémité de la vallée de Yosemite. Pour accéder au sommet, l'utilisation de câbles métalliques est nécessaire et représente un grand danger. Environ 60 personnes ont trouvé la mort sur le "Half Dome", notamment les "Death Slabs".

7 - La Kokoda Track, en Papouasie Nouvelle Guinée

La Kokoda Track, ou la piste Kokoda, a été rendu célèbre pendant la Seconde guerre mondiale où se sont affrontés soldats australiens et japonais. Long de 96 kilomètres – dont 60 en ligne droite -, ce chemin situé en Papouasie Nouvelle Guinée traverse la jungle mais aussi les montagnes de la chaîne Owen Stanley et est traversé par des fleuves. De part ses journées chaudes, ses nuits froides, ses pluies torrentielles et les risques de maladies tropicales, ce chemin regorgent de danger mais reste pourtant un circuit fréquenté qui doit prendre entre une et deux semaines.

8 - Les falaises de Moher, en Irlande

En 2006, un million de personnes est venu se risquer au "Cliffs Moher", les falaises de Moher. Situées au nord-ouest de l'Irlande, ces 120 falaises surplombent à plus de 200 mètres et sur plus de huit kilomètres l'océan Atlantique. La beauté de ce paysage en fait un lieu prisé des tournages de cinéma, comme pour Harry Potter et le Prince de sang mêlé, mais aussi des touristes et des oiseaux, dont 30 000, de 20 espèces différentes, y ont fait leur nid. Seul problème, le manque de barrière et l'imprudence des visiteurs en a fait un lieu dangereux.

9 - L'île de Skellig Michael, en Irlande

Toujours en Irlande, l'île de Skellig Michael, dans l'océan Atlantique, offre aussi un paysage merveilleux. Si spectaculaire, qu'en 1996, le site est classé par l'Unesco au patrimoine mondial, en raison de la présence d'un monastère chrétien, construit entre le Vie et le VIIIe siècle. Pour y accéder, il faut toutefois gravir 600 marches, qui lui-même date de plus d'un siècle. Très raides, les marches sont également très glissantes, provoquant de nombreuses chutes. En 2009, pourtant, après la mort de deux visiteurs, une enquête avait été menée pour construire des barrières de sécurité. Pour l'heure, rien n'a été décidé.

10 - Le Mont Hua, en Chine

Comme la route des Yungas en Bolivie, le chemin du Mont Hua est particulièrement mortel. Culminant à 2 154 mètres, pour accéder à cette montagne sacrée en Chine, il faut emprunter des passages très étroits, arpenter des chemins très pentus avec pour seul support, une petite corde. Et pourtant, goût du risque oblige, les touristes affluent notamment pour découvrir les monastères qui surplombent le sommet de ce mont.

11 - Le survol des volcans d'Hawaï

Hawaï, ses plages et ses volcans. Au nombre de trois, et toujours en activité, ils attirent les visiteurs qui ont désormais l'occasion de les survoler en hélicoptère. Toutefois, cette activité sensationnelle n'est pas sans danger notamment en raison des rejets de lave des cratères. En 1995, trente personnes sont mortes lors de ce type d'excursion et entre 1992 et 2002, 45 blessés graves ont été recensés. Si bien qu'en 2007, les autorités décident de fermer le circuit autour du volcan Kilauea. Depuis l'accès a été réouvert, mais les cyclistes sont conduits en haut du sommet avant de le redescendre à vélo.

12 - La descente du Colorado River, aux Etats-Unis

Le Colorado River est un fleuve long de 2 330 mètres et qui traver sept Etats américains et deux au Mexique. Et malgré les dispositifs d'aménagement et de sécurité, de nombreuses personnes y ont perdu la vie. Rien que lors des sept premiers mois de 2014, 15 morts ont été recensés, à chaque fois à cause des courants rapides. Un chiffre en augmentation puisqu'en 2007, il y a eu 12 morts. Les autorités dénoncent l'inexpérience et la consommation d'alcool de ceux qui se prennent à descendre le Colorado River. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !