Darmanin se déchaîne : de plus en plus à droite ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Tribunes
Gérald Darmanin lors d'une cérémonie de passation de pouvoirs à l'Hôtel Beauvau à Paris, le 04 juillet 2022
Gérald Darmanin lors d'une cérémonie de passation de pouvoirs à l'Hôtel Beauvau à Paris, le 04 juillet 2022
©SAMEER AL-DOUMY / AFP

Mais on va où là ?

Darmanin se déchaîne : de plus en plus à droite !

Il a dû suivre un stage formateur chez les Identitaires

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Marine Le Pen en avait rêvé, Darmanin l’a fait. Le ministre de l’Intérieur vient d’annoncer un durcissement sans précédent des conditions d’obtention d’un permis de séjour. D’après lui, les nouveaux arrivants devront s’exprimer correctement en français pour être acceptés. 

On ignore encore si le wesh-wesh sera toléré. Quand Darmanin avait annoncé le retour de la double peine, Marine Le Pen avait répondu « cent fois oui ». Avec cette nouvelle disposition, ce sera « cent fois ouiiiiii » ! Nous attendons avec curiosité d’autres précisions de Gérald Darmanin. On peut sans peine les imaginer. Les postulants au permis de séjour devront être capables de chanter la Marseillaise, et toutes les strophes s’il vous plaît… Ils devront pour obtenir leur ticket d’entrée manger un rôti de porc. 

Et ça ne s’arrêtera pas là. Les filles devront abandonner leur voile. Et les garçons seront lâchés au milieu d’un essaim de demoiselles court vêtues : on verra alors s’ils savent se tenir. 

Darmanin est également ministre des Cultes. Il fermera, à n’en pas douter, des dizaines de mosquées. Et les imams étrangers seront renvoyés dans leur bled d’origine. Les raisons de cette crise paroxystique et identitaire qui met Darmanin en trans : le résultat, calamiteux pour son camp, des législatives. 

À l’Assemblée, il aura besoin des voix de l’extrême-droite pour faire adopter son projet. Les suffrages de la Nupes lui étant définitivement interdits. 

Elisabeth Borne a été plus prudente. « Je n’irai pas chercher les voix de l’extrême-droite » a-t-elle déclaré. Bien sûr qu’elle n’ira pas. C’est Darmanin qui s’en chargera ! 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !