Covid-19 : une ventilation insuffisante des lieux clos peut entraîner une transmission aérienne même à longue distance | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Des passagers portant des masques consultent leurs téléphones portables dans un bus à Hangzhou, dans la province chinoise du Zhejiang, dans l'est de la Chine, le 24 mars 2020.
Des passagers portant des masques consultent leurs téléphones portables dans un bus à Hangzhou, dans la province chinoise du Zhejiang, dans l'est de la Chine, le 24 mars 2020.
©STR / AFP

Risques de contaminations

Covid-19 : une ventilation insuffisante des lieux clos peut entraîner une transmission aérienne même à longue distance

Des chercheurs chinois ont étudié la possibilité de transmission aéroportée du Covid-19 et les conditions de ventilation pour son apparition. Les taux de ventilation dans des bus ont été mesurés. Selon leurs conclusions, une ventilation insuffisante a joué un rôle dans les contaminations. Fournir une ventilation suffisante réduit l'infection.

Michaël Rochoy

Michaël Rochoy

Michaël Rochoy est médecin généraliste. Il s'intéresse particulièrement au Covid-19 chez les enfants. Il est membre du Collectif Du Côté de la Science et cofondateur du collectif Stop postillons.

Voir la bio »

Des chercheurs chinois ont effectué des tests pour déterminer si une mauvaise circulation de l’air dans un autobus pouvait augmenter le risque de contagion de la Covid-19, sur des sujets pour la plupart masqués. Cette étude porte sur la circulation du SARS-CoV-2 dans un milieu fermé et mal ventilé. Selon leurs conclusions, une ventilation insuffisante a joué un rôle dans les contaminations. Quels sont les risques pour des individus vaccinés et/ou masqués ?

Pr Michaël Rochoy : Les risques pour les individus vaccinés, c’est d’être contaminé. Le vaccin réduit ce risque là.  Il va permettre de réduire les formes graves menant à une hospitalisation si le patient est contaminé. Il n’est cependant pas efficace à 100 %. Concernant le risque de contamination, il est donc possible d’être contaminé dans un bus.

Le masque chirurgical permet de protéger son environnement. Il permet de protéger les autres. Le chirurgien porte un masque quand il opère au bloc pour protéger son patient. Si l’on souhaite se protéger soit même, il faudra alors privilégier le port du masque FFP2. Il en va de même pour un ouvrier du BTP qui porte ce type de masque pour éviter d’inhaler des poussières fines.

En France, tout le monde porte un masque chirurgical, nous n’avons pas spécialement de masque FFP2. C’est important de continuer à porter le masque, car nous sommes toujours, dix-huit mois après le début de la pandémie, dans une phase épidémique.

À Lire Aussi

Train ou avion ? Le point sur les risques d’être contaminé par la Covid-19

De nombreuses personnes pensent qu’on n’arrêtera jamais de porter de masque, ça n’est évidemment pas vrai, le port du masque s’arrêtera lorsqu’on sortira de la pandémie.

Avant la pandémie, quelqu’un qui venait se soigner chez le médecin pour un problème de rhume n’était pas ausculté pour savoir à quel type de virus le patient était affecté. C’est désormais le cas aujourd’hui, le soignant va vouloir savoir s' il s’agira du SARS-CoV-2 ou non.

Il nous faut éviter les contaminations pour éviter la propagation du virus, mais aussi une saturation du système de santé, et le coût lié aux tests PCR, nous avons tout intérêt à protéger l’ensemble de la population.

Les personnes positives doivent s’isoler une dizaine de jours.

Aujourd’hui porter un masque, si on est malade, ne devrait pas rendre positif au Covid-19 les autres passagers d’un bus.

Quel est selon vous l’intérêt des résultats de cette étude ? Êtes-vous surpris ?

Ça n’est pas du tout surprenant. Des études similaires ont été effectuées dans des crèches, des écoles, voire des immeubles et restaurants. Globalement ça rappelle le risque de transmission par aérosols à distance. Les gens mélangent parfois

Certaines personnes mélangent aussi le phénomène de transmission sans savoir de quoi est ce qu’il s’agit.

Ce que nous appelons les postillons n’est qu’un terme courant qui regroupe l’ensemble des projections, qu’il s’agisse de gouttelettes ou d’aérosols, qui peuvent stagner dans l’air et l’environnement plus longtemps.

À Lire Aussi

Quarantaines Covid : l’histoire du vol New Delhi Hong-Kong que nous devrions sérieusement méditer

Il est ainsi possible de se faire contaminer à proximité mais aussi par distance par des aérosols.

Les résultats de cette étude montrent que l’on peut aussi se faire contaminer par aérosols à distance, même si cette situation est relativement rare.

La situation la plus fréquente de contamination provient d’une exposition d’aérosols à proximité.

Il est aussi possible d’être exposé à la Covid-19 via des gouttelettes à proximité ou par aérosols à distance.

Quelles sont les précautions à prendre quand on doit prendre le train, la voiture ou le train, en pleine pandémie ?

Il est nécessaire de garder le masque, car si quelqu’un est malade, même sans symptômes, cela lui évitera de contaminer d’autres personnes.

Si on se sent particulièrement vulnérable ou à risque dans une situation ou le port du masque ne paraît pas suffisant, il est nécessaire de s’équiper d’un masque FFP2 pour maximiser la protection à la Covid-19.

La vaccination reste un moyen évident pour se protéger.

Il faut passer moins de temps à s’inquiéter du nettoyage des poignées de portes ou des surfaces, c’est surtout la qualité de votre ventilation qui permettra de réduire la circulation du virus.

Dans un véhicule, que ce soit un bus ou une voiture, mieux vaut utiliser un système de circulation de l’air en circuit ouvert, afin que l’air ne soit pas toujours brassé à l’intérieur.

Vous pouvez aussi aérer l’autobus en ouvrant les fenêtres, mais sans pour autant retirer votre masque, tant que le trajet dure.

À Lire Aussi

Covid-19 : petites leçons d’une contamination aux toilettes à… 40 minutes d’intervalle

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !