Alerte rouge à la canicule : petits conseils pour bien choisir sa boisson pendant la vague de chaleur | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Face à la hausse importante des températures, peut-on boire de l’alcool ou des sodas ?
Face à la hausse importante des températures, peut-on boire de l’alcool ou des sodas ?
©OLIVER BERG / DPA / AFP

Hausse des températures

Alerte rouge à la canicule : petits conseils pour bien choisir sa boisson pendant la vague de chaleur

Lorsque le mercure monte, certaines boissons deviennent particulièrement contrindiquées.

Béatrice de Reynal

Béatrice de Reynal

Béatrice de Reynal est nutritionniste. Très gourmande, elle ne jette l'opprobre sur aucun aliment et tente de faire partager ses idées de nutrition inspirante. Elle est par ailleurs l'auteur de Ouvrez les yeux avant d’ouvrir la bouche, publié chez Plon, et du blog "MiamMiam".

 

Voir la bio »

Atlantico : La France est actuellement confrontée à une canicule précoce. Face à la hausse importante des températures, peut-on boire de l’alcool ou des sodas ?

Béatrice de Reynal : Afin de métaboliser de l’alcool on a besoin de beaucoup d’eau car l’alcool déshydrate. On peut avoir le sentiment qu’on se désaltère mais ce n’est pas le cas. Même avec un pastis, il y a de l’eau certes mais l’alcool qui est président déshydrate tout de même. Dans un bistrot, que vous demandiez un pastis, un verre de vin ou un demi de bière, les trois sont également alcoolisées.  La solution alcool n’est pas la bonne. 

Ensuite viennent les sodas. Ils apportent certes de l’eau mais contiennent énormément de sucre qui va se transformer en chaleur. La meilleure solution reste l’eau. 

Si l’on tient absolument à boire de l’alcool, que privilégier ? 

D’abord, boire après le coucher du soleil. Ensuite, il y a deux types d’alcool ceux comme le rhum, le gin ou la vodka qui sont peu sucrés mais très alcoolisés et des apéritifs et digestifs qui sont très sucrés, très sirupeux en plus d’être très alcoolisés. 

Je conseille plutôt de servir un alcool ou un cocktail très fort, type planteur, pour qu’il n’y ait pas de doute sur le fait qu’il est très alcoolisé afin de le siroter lentement plutôt que de le boire rapidement. Il n’y a rien de pire que la sangria et autres alcools que l’on ne sent pas et que l’on boit comme du petit lait. 

Si on veut se faire plaisir sans trop se déshydrater, et donc sans alcool, que boire ?

Il faut que l’eau soit agréable à boire et quand il fait chaud, l’eau chaude ce n’est pas bon. On peut mettre dans une carafe un brin de menthe ou de persil, une écorce d’orange ou de pomme, que l’on met au frais. Cela donne une eau légèrement parfumée et très agréable. 

On peut également mettre du jus de citron. Cela fonctionne très bien mais cela peut être un peu lassant.

On peut aussi faire des infusions classiques que l’on laisse refroidir, sans mettre de sucre. 

Mieux vaut-il boire chaud ou froid ? 

Chaud, même si cela est contre-intuitif. C’est un phénomène physique. Pour que la peau joue son rôle de thermomètre, il faut transpirer et que la sueur s’évapore. Donc il faut transpirer et ne pas essuyer sa transpiration mais chercher une petite brise. Dans le désert, on se réhydrate avec des boissons chaudes parce qu’elles vont permettre de transpirer et se refroidir plus vite.

À Lire Aussi

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !