8 juillet, le jour de l’année ou 99% de la population mondiale jouit de la lumière du jour en même temps ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
99% de la population mondiale reçoit la lumière du soleil à cette date de l’année, lorsqu’il est environ 13h15 à l’heure de Paris.
99% de la population mondiale reçoit la lumière du soleil à cette date de l’année, lorsqu’il est environ 13h15 à l’heure de Paris.
©TOBIAS SCHWARZ / AFP

Globe terrestre

8 juillet, le jour de l’année ou 99% de la population mondiale jouit de la lumière du jour en même temps ?

L'écrasante majorité de la population mondiale reçoit la lumière du soleil à cette date de l’année, lorsqu’il est environ 13h15 à l’heure de Paris.

Olivier Sanguy

Olivier Sanguy

Olivier Sanguy est spécialiste de l’astronautique et rédacteur en chef du site d’actualités spatiales de la Cité de l’espace à Toulouse.

Voir la bio »

Atlantico : Selon une carte mondiale du jour et de la nuit très relayée le vendredi 8 juillet, 99% de la population mondiale reçoit la lumière du soleil à cette date de l’année, lorsqu’il est environ 13h15 à l’heure de Paris. Comment est-ce possible ?

Olivier Sanguy : C’est en effet un calcul assez intéressant qui a été relayé à l’origine par un article de Konstantin Bikos sur le site web timeanddate.com, une référence lorsqu’il s’agit notamment de faire des conversions liées aux fuseaux horaires. Le 8 juillet, nous sommes peu de temps après le solstice d’été de l’hémisphère nord, donc celui-ci connaît des nuits courtes, comprenez qu’il est majoritairement éclairé par le Soleil. De plus, une grande partie de la population mondiale est soit dans cet hémisphère, soit dans la portion de l’hémisphère sud située «dessous» (sur une carte). Ainsi, on obtient ce chiffre étonnant de 99% qui appelle quelques commentaires cependant.

Malgré tout, cette affirmation est-elle en partie trompeuse ? Quel pourcentage de la population perçoit réellement la lumière du soleil à ce moment ?

Tout dépend justement de ce qu’on entend par «perçoit réellement la lumière du Soleil». Du coup, vous avez raison de poser la question ! Pour obtenir le chiffre de 99% de la population, il faut inclure les zones habitées dans le crépuscule, que ce soit celui après le coucher du Soleil ou avant son lever (communément appelé aube). En effet, lorsque le Soleil est sous l’horizon, il ne fait pas encore nuit au sens astronomique et d’ailleurs le ciel n’est pas noir, il reste bleu et s’assombrit progressivement. Cette progression est découpées en phases qu’on appelle le crépuscule civil (Soleil à 6° maximum sous l’horizon), le crépuscule nautique (entre 6° et 12°) et le crépuscule astronomique (entre 12° et 18°). La nuit complète, la plus propice aux observations astronomiques, se déroule lorsque le Soleil est 18° ou plus sous l’horizon. Pour arriver au chiffre impressionnant de 99%, il semble nécessaire de jouer sur cette notion de crépuscule. Le problème est que lors des crépuscules nautiques et encore plus astronomiques (soir ou matin d’ailleurs), beaucoup de gens n’auront pas l’impression de percevoir la lumière du Soleil, car il sera trop bas sous l’horizon, même si la lumière de celui-ci passe encore indirectement et éclaire (de plus en plus faiblement ou de plus en plus fortement) le ciel. Le site EarthSky a calculé que si on exclut les personnes vivant dans des zones sous crépuscule astronomique et la moitié sous crépuscule nautique, le pourcentage est plutôt de 93%.

À Lire Aussi

Cette première image du trou noir de notre galaxie qui confirme qu’Einstein avait raison (a priori)

Mais même avec ce correctif, le chiffre reste impressionnant et intéressant, car il montre, si besoin était, que la population mondiale n’est pas répartie de façon homogène sur le globe terrestre.

Le solstice d’été tombe le 21 juin. Peut-on s’étonner du fait que cette journée ne soit pas considérée comme celle qui procure le plus d’ensoleillement pour les habitants de la planète ?

En effet, cela peut paraître étonnant, mais c’est assez logique et s’explique justement par le fait que la population n’est pas répartie de façon homogène. Après le solstice du 21 juin, les jours rallongent dans l’hémisphère sud et, en attendant le 8 juillet, cela permet d’inclure dans le calcul plus de régions habitées. Dans l’hémisphère nord, les zones «perdues» sont très peu habitées et on gagne ainsi plus que ce qu’on perd. Visiblement, après le 8 juillet, la tendance s’inverse.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !