2019 les populistes prennent l’Europe, 2022 vous prendrez Xi Jinping ou Donald Trump ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
2019 les populistes prennent l’Europe, 2022 vous prendrez Xi Jinping ou Donald Trump ?
©FRED DUFOUR / AFP

Les entrepreneurs parlent aux Français

2019 les populistes prennent l’Europe, 2022 vous prendrez Xi Jinping ou Donald Trump ?

Il va falloir vous y habituer. Las de nos brillants démocrates, les « peuples » veulent du dur et du tatoué. De la « disruption » (terme à la mode qui est censé évoquer le progrès, mais signifie au mieux le changement !).

Denis Jacquet

Denis Jacquet

Denis Jacquet est fondateur du Day One Movement. Il a publié Covid: le début de la peur, la fin d'une démocratie aux éditions Eyrolles.  

Voir la bio »

Voter pour des hommes et des femmes qui briguent la députation Européenne pour la faire sauter de l’intérieur (étrange concept, mais parions qu’ils en maintiendrons assez de pièces, pour continuer à toucher les généreuses indemnités), des hommes et des femmes qui ont une cible à vous offrir. Les riches pour les uns, les étrangers pour les autres, les Juifs, pour une partie croissante, pas nouvelle, mais qui se cache moins. 

Des hommes et des femmes, qui sont contre tout, mais pour eux mêmes, mais qui ne disent jamais pour quoi ils sont pour. A part des généralités, bien entendu. Des hommes et des femmes qui vous promettent le retour au bon vieux passé, comme les écolos qui promettent que le retour des loups ou des ours, rétablira le climat et l’écosystème d’antan. Des hommes et des femmes, qui espèrent surtout emporter un pouvoir, que l’intelligence et la raison, leur interdisaient. Mais désormais l’intelligence ou la précaution, pourtant inscrite dans notre constitution, n’est plus de mise. Le « peuple », n’écoute que son estomac et ses besoins non assouvis, ses besoins « essentiels » non satisfaits (chaussures de marque, cigarettes à 10€ le paquet, smartphone à 1000€ à crédit). Sa perception l’emporte sur son reste de bon sens, il veut tout exploser, et tenter l’impossible, pour ne pas avoir de regret, une fois au fond du trou. On aura tout tenté. « Omar nous aura définitivement tuai » (en français dans le texte).

Alors pour les Européennes, bien que les noms d’oiseaux, racistes ou antisémites voleront, Loiseau, elle, va tomber. Laissant son nid aux blonds, qui se rassemblent, pour soutenir la Marine. La raison va définitivement quitter le nid Européen, le déclin pourra faire son œuvre, les français comme les autres, pourront jouer avec le feu et s’y brûler au 3ème degré. Ils réaliseront ainsi, qu’ils n’étaient pas si malheureux avant. Mais le plus inquiétant, c’est de savoir si les politiques, eux, ainsi qu’une large partie de la société, auront également compris la leçon. Celle de la honte d’avoir tué un système qui marchait si bien, avant que l’absence de vision, l’attrait unique du pouvoir pour le pouvoir et le courtermisme, ne viennent tout ruiner. La prise de conscience devra être réciproque. Sinon rien !

Mais en 2 ans, quand on connaît la logique de clan et de coalition Européenne, qui filtrera l’entreprise de destruction populiste, pour le meilleur, mais aussi pour le pire, puisque les « peuples » y verront le signe, que leurs « élus » ne sont pas si dangereux. Alors en 2022, ils chercheront un candidat. Et justement, il y en a un ou deux, qui cherchent à gagner du territoire. Le Président Chinois et le Président Américain. Un Européen voterait-il pour eux ? Si oui, pourquoi ?

Pour la croissance. Clairement, pour le moment au moins, il n’y a pas photo. Aucun pays d’Europe, ne peut, pour le moment, promettre cela à ses électeurs, pardon, ses citoyens…La Chine trafiquant ses chiffres, laissons l’avantage aux USA sur ce point. Avec plus de 4.5% de croissance et 3.9% de chômage, disons qu’elle a l’avantage. Pour combien de temps ?

Pour l’élévation sociale. Clairement, pour le moment au moins, il n’y a pas de débat. Sauf aux USA. 1 point d’avance à la Chine. En 2050, à peine 1 américain naissant aux USA, ne pourra améliorer la situation sociale de ses parents, grands-parents. En Chine, c’est encore indécis. Mais pour le moment, le Français qui s’estime si malheureux, aurait plus de chances de pouvoir acheter son paquet de cigarette, ses Nike à 150€ et son smartphone, qui finit par devenir plus intelligent (smart) que son propriétaire, en Chine, que n’importe où ailleurs.

Pour la santé et l’éducation. 2 points de plus pour la Chine. L’éducation devient une des meilleures au monde et attire les meilleurs professeurs, et ne coûte pas un emprunt à vie, au prix d’une forte ségrégation sociale, par l’argent, comme aux USA. En tous cas pour le moment. La santé reste accessible, et les miracles que l’IA va opérer sur sa réussite, le feront plus vite que n’importe où ailleurs.

Pour les droits de l’homme et la « démocratie ». Pas de débat ici. Les USA reprennent 1 point facile. Moins, certainement, quand on est hispanique ou noir, néanmoins. Mais on a au moins la possibilité de le dire. Et la politique n’est pas le fait des seuls technocrates qui se reproduisent comme en France. Les entrepreneurs peuvent même devenir Présidents. Impossible en France.

Pour la sécurité. Egalité. Les USA, pays de toutes les origines, plus de 180 nationalités dans tant de villes, aucune communauté ne dépasse (à part les hispaniques) les 2% de la population. Pas de ghettos ou enclaves islamistes, ni de marge de manœuvre pour les communautés nauséabondes, qui veulent tuer les systèmes qu’ils habitent. En Chine, la sécurité, est encore plus radicale. Les Islamistes bougent une oreille ? On la coupe. Plus de 250 mosquées radicales ou pouvant le devenir, rasées ces 2 dernières années. Caméras partout, plus un espace sans surveillance. La sécurité l’a manifestement emporté, oui, sur la liberté. Mais demandons nous ce que nos « peuples » préfèrent aujourd’hui ? Liberté ou sécurité. Etant donné leurs intentions de vote, la réponse est dans la question.

Pour le rebond par la domination par le numérique. Egalité. La Chine va dépasser les USA sur l’IA, mais les USA tiennent bon et leur Président actuel, les protège, le temps nécessaire. Une vertu difficile à enlever à Trump.

Sur ces critères. La Chine l’emporte d’un point. Disons que les Européens, nous réserveraient donc une élection indécise, qui dépendra des scores respectifs des candidats en lice. On lance le sondage ?

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !