"Tout le monde déteste la police" ?. "C'est juste une moquerie"... | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Le leader de La France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, assiste à une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le 7 septembre 2021.
Le leader de La France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, assiste à une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le 7 septembre 2021.
©CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Ainsi parlât Jean-Luc Mélenchon 

"Tout le monde déteste la police" ?. "C'est juste une moquerie"...

Le chef de La France Insoumise était d'humeur taquine ce jour-là !

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Dans certaines manifestations, on entend souvent "tout le monde déteste la police". On a entendu ça également à la Fête de l'Humanité où sous l'impulsion d'un rappeur importé de banlieue, la foule a repris ce slogan.

Il arrive que ceux qui détestent la police passent à l'acte. Des flics sont assassinés, d'autres égorgés et on essaye parfois de les brûler vivants dans leur véhicule. Ainsi la "moquerie" devient chaire.

Darmanin et les syndicats policiers s'indignent de ce qu'ils ont entendu à la Fête de l'Humanité. Embarrassés, les dirigeants du PC condamnent.

Mais pas Jean-Luc Mélenchon. Très en verve, il a vu dans ce "tout le monde déteste la police" une "moquerie". Pour lui, c'est gentiment anodin et primesautier et il n'y a pas de quoi en faire un plat.

D'ailleurs, a-t-il ajouté, "la Fête de l'Humanité n'est pas une fête paroissiale". On s'en doutait. Et Mélenchon a pris soin de préciser que même lors des fêtes paroissiales, "on se moque des curés". N'étant pas très catholique, j'ignore ce qui se passe à ces fêtes. Se pourrait-il qu'on y scande "tout le monde déteste les curés" ?

Puis Mélenchon a appelé Brassens à la rescousse qui, a-t-il indiqué - se "moquait des cognes". Du temps de l'auteur de "Gare au gorille", les banlieues étaient-elles gangrenées par le trafic de shit, par l'islamisme et regorgeaient-elles de Kalachnikov ? Est-ce qu'on tuait des cognes à cette époque ? Ne croyez pas pourtant que Mélenchon soit détestable : il est juste méprisable. 

À Lire Aussi

Quand un démagogue (Mélenchon) reproche à une démagogue (Hidalgo) d’être démagogique…

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !