"Mur des cons" : Clément Weill-Raynal, journaliste chez France 3, reconnaît qu'il est l'auteur de la vidéo | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
"Mur des cons" : Clément Weill-Raynal, journaliste chez France 3, reconnaît qu'il est l'auteur de la vidéo
©DR

Délit d'opinion

"Mur des cons" : Clément Weill-Raynal, journaliste chez France 3, reconnaît qu'il est l'auteur de la vidéo

En exclusivité pour Atlantico, Clément Weill-Raynal, journaliste judiciaire chez France 3, confirme qu'il est l'auteur de la vidéo du "Mur des cons". Il était auditionné ce matin par la direction de la chaîne. Le Syndicat national des journalistes-CGT de France 3 a demandé qu'il soit traduit en conseil de discipline.

Clément Weill-Raynal, journaliste judiciaire chez France 3, reconnaît qu'il est bien l'auteur de la vidéo du "Mur des cons". Dans une interview accordée à Atlantico, il détaille sa situation et révèle les motivations de son geste.

A la suite de la publication sur Atlantico de la vidéo révélant l'existence d'un mur des cons dans les locaux du Syndicat de la magistrature, Libération a affirmé ce week-end que c'était un journaliste de la rédaction nationale de France 3 qui l'avait filmée.

Alors que le Syndicat national des journalistes a apporté dimanche son "plus total soutien" au Syndicat de la magistrature, le SNJ-CGT a demandé que Clément Weill-Raynal soit traduit en conseil de discipline par sa chaîne. Le journaliste été auditionné ce matin par la direction de France 3.

La rédaction d'Atlantico, qui a depuis pu reconstituer le fil des événements menant à Clément Weill-Raynal, rappelle que c'est bien par le biais d'un magistrat que cette vidéo lui est parvenue.

Interview à venir dans quelques minutes sur Atlantico.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !