Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Don DeLillo a publié "Le Silence" aux éditions Actes Sud.
Don DeLillo a publié "Le Silence" aux éditions Actes Sud.
©

Atlanti Culture

"Le silence" de Don DeLillo : panne d'Internet...et panne d’inspiration pour l’auteur ?

Don DeLillo a publié "Le Silence" aux éditions Actes Sud.

Isabelle De Larocque Latour pour Culture-Tops

Isabelle De Larocque Latour pour Culture-Tops

Isabelle De Laroque Latour est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a été créé en novembre 2013 par Jacques Paugam , journaliste et écrivain, et son fils, Gabriel Lecarpentier-Paugam, 23 ans, en Master d'école de commerce, et grand amateur de One Man Shows.

Voir la bio »

"Le silence" de Don DeLillo

Actes Sud - 112 Pages - 11.50 €

Recommandation

A la rigueurA la rigueur

Thème

Jim et sa femme Tessa, embarqués sur le vol Paris-New York, espèrent arriver à temps pour assister avec leurs amis au dernier match de la saison de football américain. Mais, à « une pub du coup d’envoi » du super Bowl LVI de l’an 2022, l’avion doit se poser en catastrophe et, chez Diane et Max qui les attendent à Manhattan, l’écran TV devient noir tout comme ceux de leurs téléphones et ordinateurs.

Points forts

-L’idée première : brutalement, le Net n’existe plus… Que vont pouvoir se dire désormais ces humains qui depuis des années ne vivent que par écran interposé, le nez baissé sur leur smartphone, habitués à se référer aux GAFA à la moindre interrogation, sans chercher à retenir les réponses qu’ils pourront redemander à loisir ?

-L’inutilité de la masse d’informations fournies, illustrée par les écrans bilingues qui obsèdent Jim dans l’avion : température extérieure, température à Paris et à New York, vitesse, altitude, distance restante, tout ce qu’il lui importe peu de savoir.

-La brève découverte de l’existence de vrais voisins « On s’est salués de la tête (…) Non, je ne lui ai pas dit qu’il était interdit de fumer dans l’immeuble ».

-Quelques jolies formules comme celle qui décrit l’atterrissage forcé comme « un agrégat chancelant de métal, de verre et d’existence humaine tombé du ciel ».

-La brièveté du roman.

Points faibles

- Ce  “silence” se veut peut-être une exploration très intelligente de l’incommunicabilité engendrée par le progrès, à travers le désarroi de cinq individus confrontés à l’effondrement de la technologie. C’est en fait une succession de phrases sans suite et de vaines considérations ponctuées çà et là de coïts rapides. L’un commente le match devenu invisible, y compris ses tunnels de pubs, l’autre tente de décrire les plafonds d’un palazzo romain à la façon d’un audioguide, le troisième évoque Jésus de Nazareth et les films sous-titrés, celui-ci donne une définition livresque du capitalisme en remontant son pantalon, celle-là récite une note en bas de page du manuscrit de 1912 d’Einstein sur la théorie de la relativité restreinte…

 - Ravage, la dystopie de Barjavel (parue en 1943) qui évoque la disparition totale de l’électricité comme ici celle d’Internet illustre beaucoup mieux la phrase d’Einstein mise en exergue du Silence : « J’ignore de quelles armes usera la troisième guerre mondiale mais la quatrième se fera à coups de bâtons et de pierres ».

En deux mots ...

Je ne connaissais pas DeLillo, présenté comme un écrivain majeur de la littérature américaine actuelle, ce qui est un peu inquiétant pour ladite littérature… Sans doute y a-t-il des chefs-d'œuvre parmi ses précédents romans ? Pour ma part, je ne me risquerai pas à vérifier.

Un extrait

“ En d’autres temps, plus ou moins ordinaires, on voit sans cesse des gens les yeux rivés sur leur portable, matin, midi et soir, plantés au milieu du trottoir, oublieux de la foule qui se hâte autour d’eux, captivés, hypnotisés, dévorés par leur appareil, ou qui foncent sur lui avant de l’éviter au dernier moment, mais maintenant c’est fini pour eux, les accros du numérique, avec les téléphones coupés, et tout coupé, coupé, coupé.” (p.91)

L'auteur

Donald Richard DeLillo,  né en 1936 dans le  Bronx à New York de parents émigrés italiens, est un écrivain américain titulaire de nombreux prix, dont le National Book Award ;  auteur de nouvelles, de pièces de théâtre, de scénarios et d'articles, il est  surtout célèbre pour ses romans.  Volontiers associé au courant post-moderne, il ne se réclame pas lui-même de cette appellation. Son œuvre romanesque est parcourue par un certain nombre de thèmes récurrents tels que l'angoisse de la mort, et la fascination pour l'image, le film et le langage. C’est l’un des écrivains américains contemporains les plus influents et les plus commentés qui revient assez souvent sur l'importance qu'a pu avoir le catholicisme sur sa sensibilité intellectuelle et artistique.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !