"La Course des Géants" de Melody Mourey : Un spectacle qui vole haut ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"La Course des Géants" de Melody Mourey : Un spectacle qui vole haut !
©

Atlanti-Culture

"La Course des Géants" de Melody Mourey : Un spectacle qui vole haut !

"La Course des Géants" de Melody Mourey est à découvrir au Théâtre des Béliers parisiens.

Charles-Édouard Aubry pour Culture-Tops

Charles-Édouard Aubry pour Culture-Tops

Charles-Édouard Aubry est chroniqueur pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio »

THÈME

• D’un côté, le jeune Jack Mancini rêve de partir à la conquête de l’espace. Mais entre une mère droguée, un métier de pizzaïolo et quelques gardes à vue, son avenir semble bouché du côté de Chicago. De l’autre, en pleine guerre froide, les USA et l’URSS se livrent une véritable course aux étoiles.
• Les deux histoires se télescopent le jour où un professeur de psychologie décèle chez Jack des facultés hors normes qui lui ouvrent les portes d’une prestigieuse université puis de la NASA.

POINTS FORTS

• La course des géants croise la petite et la grande histoire : celle d’un jeune rebelle américain et la conquête spatiale.

• La pièce s’inspire de faits réels et de missions Apollo ayant marqué l’histoire à jamais, dont on revit les grands moments : l’envoi du premier satellite dans l’espace, le discours de Kennedy « Nous choisissons d’aller sur la Lune », le premier pas, la catastrophe d’Apollo 13 …

• Le personnage de Jack Mancini est fictionnel, mais il apporte sa propre dramaturgie. Sa vie s’inspire malgré tout de plusieurs épisodes vécus par les vrais astronautes, comme Neil Amstrong ou Ken Mattingly.

• La mise ne scène est ultra dynamique, dans la lignée de la première pièce d’Alexis Michalik comme le porteur d’histoire, mais en moins survoltée. Les scènes s’enchainent grâce à quelques éléments de décor mouvants actionnés par les acteurs et la projection sur le fond de la scène de visuels illustrant les différents lieux où se déroule l’action.

À Lire Aussi

"Lawrence d'Arabie" d'Eric Bouvron : La pièce qui vous fera oublier le film

• Les comédiens sont excellents, interprétant (sauf Jordi Le Bolloc’h qui joue le rôle de Jack Mancini) plusieurs personnages avec virtuosité.

QUELQUES RÉSERVES

Quelques temps morts, vite rattrapés mais un très beau spectacle.

ENCORE UN MOT...

La salle était pleine et conquise par le spectacle. Un vrai bonheur de théâtre !

UNE PHRASE

Le recruteur : « Pourquoi est-ce que vous seriez sélectionné par la NASA ?
Jack Mancini : « Parce que je serais le meilleur ; Et qu’il parait que ce pays récompense le mérite. »

L'AUTEUR

• Melody Mourey aurait pu avoir une autre carrière, puisqu’elle est à la fois diplômée de Sciences Po Aix et en psychologie. Mais elle a choisi de suivre la voie tracée par un cursus d’art dramatique au Conservatoire régional de Toulon puis au cours Simon.
• Bonne pioche, puisque c’est en écrivant, en tant que journaliste pour la revue L’Éléphant, un article sur l’histoire vraie de deux résistants polonais ayant sauvé des milliers de vie pendant la Seconde Guerre Mondiale, qu’elle trouve le sujet de sa première pièce, Les crapauds fous, qui rencontre un succès immédiat. La pièce est reprise au Splendid, du 9 février au 10 avril 2022.
La course des géants est sa seconde création.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !