Rebecca Black, la Cyndi Sander américaine, rêve d'un duo avec Justin Bieber | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Rebecca Black, la Cyndi Sander américaine, rêve d'un duo avec Justin Bieber
©

Casserole

Rebecca Black, la Cyndi Sander américaine, rêve d'un duo avec Justin Bieber

Elle est la dernière sensation YouTube en date. Agée de 13 ans, la chanteuse en herbe moquée partout sur le web pourrait bien avoir le dernier mot : son idole Justin Bieber a repris son tube sur scène

Vous n’avez pas pu passer à côté de "Friday", le titre interprété par Rebecca Black et à l’origine d’un buzz sur Internet : la vidéo a déjà été visionnée plus de 60 millions de fois sur Youtube. Un "succès" auquel la profondeur des paroles n'est certainement pas étranger : "Je vais prendre mon bol, je vais manger des céréales", ou encore "Je dois me dépêcher pour aller à l'arrêt de bus", nous explique la chanteuse. Dernière nouvelle : la jeune artiste de 13 ans a affirmé être une fan inconditionnelle de Selena Gomez, et surtout de son petit ami Justin Bieber.

A la question de savoir comment elle réagirait dans le cas où une collaboration avec son idole lui serait proposée, Rebecca a répondu : "Je hurlerais à plein poumons et ne serais peut-être plus capable de rechanter".

Mais si Justin Bieber est aussi dur que les internautes à l’égard de Rebecca, l’affaire pourrait bien être compromise : sur l’ensemble des visionnages, la vidéo de "Friday" a été gratifiée de 127. 077  "aiment", contre 1.060.192 "n’aiment pas". Ce qui n'a pas empêché la jeune star canadienne, qui a lui-même commencé comme un phénomène YouTube, de reprendre sur scène un morceau de Friday.

En attendant, Rebecca engrange les bénéfices de sa soudaine notoriété. Le magazine Forbes a calculé que le visionnage de sa vidéo lui aurait déjà rapporté plus de 20 000 dollars.

 

Voir la vidéo de "Friday" :

Lu sur disneydreaming.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !