Peut-on se fier aux applications de reconnaissance des champignons ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Loisirs
Peut-on se fier aux applications de reconnaissance des champignons ?
©NICOLAS TUCAT / AFP

La saison commence

Peut-on se fier aux applications de reconnaissance des champignons ?

Plusieurs applications proposent de « scanner » des photos de champignons afin de détecter leur comestibilité.

Septembre sonne le début de la saison des champignons. Mais en septembre 2022, la cueillette s’est numérisée. Plusieurs applications proposent désormais d’identifier plusieurs espèce de champignons à l’aide d’une simple photo. 

Les applications sont légion. Champignouf, Champignons Pro ou encore IK Champi. Pourtant, le risque d’ingérer un champignon toxique, voire mortel, est bien réel. 

Du côté de Champignouf, qui précise reconnaitre plus de 1000 espèces, on admet que l’application peut se tromper : « Attention, ne consommez des champignons que si vous êtes sûrs de vous! Danger de mort. Souvenez-vous que Champignouf fait souvent des erreurs, et que beaucoup de champignons, toxiques ou comestibles, se ressemblent. Même si Champignouf vous suggère un champignon qui ressemble beaucoup à votre image, ne lui faites jamais confiance », peut-on lire sur le site.

Effectivement, de nombreux champignons toxiques et non toxiques ont des aspects très similaires. Les conséquences peuvent être graves : lésions au foie, et cerveau et dans les cas le plus extrêmes, la mort. 

En 2020,  l'Agence nationale de sécurité sanitaire a même publié un communiqué invitant les cueilleurs à « ne pas consommer de champignon identifié au moyen d'une application de reconnaissance de champignons sur smartphone, en raison du risque élevé d’erreur ». 

Surtout, il convient de ne ramasser que les champignons que vous connaissez parfaitement. Après la récolte, il est recommandé de se laver soigneusement les mains. 

BFM TV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !