Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
La boîte de nuit Le Rex Club, à Paris.
La boîte de nuit Le Rex Club, à Paris.
©ALAIN JOCARD / AFP

Protocole sanitaire

Olivier Véran confirme la réouverture des discothèques « en juillet »

Selon le ministre de la Santé, les discothèques seront amenées à rouvrir en juillet. Le gouvernement fera des annonces sur cette question à partir du 21 juin.

C'est une nouvelle qui va redonner de l'espoir et des perspectives de sortie de crise aux gérants des discothèques et des établissements de nuit. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, interrogé sur BFMTV et RMC dans la matinée de ce jeudi 17 juin, a annoncé une réouverture des établissements dès juillet :

« En juillet, les discothèques sont amenées à rouvrir. Nous travaillons sur un protocole sanitaire, en vue d'ouvrir les discothèques cet été ».

La date précise et officielle n'est toujours pas connue, mais des perspectives et des réponses sont donc apportées par le gouvernement pour les gérants de boîte de nuit.

Les établissements pourront rouvrir, mais avec des conditions particulières, encore en discussion avec les professionnels. Un pass sanitaire est notamment envisagé, même pour un rassemblement de moins de 1.000 personnes.

Sans la réouverture des dicothèques, les jeunes risquent de faire la fête dans des conditions sanitaires détériorées, moins encadrées, a plaidé le ministre.

Emmanuel Macron doit rencontrer les professionnels du secteur le 21 juin.

La semaine dernière, deux syndicats représentatifs du secteur - l'Umih et le GNI - ont présenté le projet de protocole sanitaire en discussion avec le gouvernement. Les organisations tablaient sur une reprise des activités dès le 30 juin. Le projet de protocole comprendrait notamment des jauges, une aération renforcée des établissements, un pass sanitaire ou la présentation du résultat d'un test à l'entrée, voire la réalisation d'un autotest devant les établissements de nuit, sous la surveillance et le contrôle du personnel. Les règles sanitaires devraient aussi être rappelées constamment, y compris par le DJ, qui devrait les mentionner « au micro » lors de la soirée.

Le secteur souhaite que les aides soient maintenues, y compris pour les établissements rouvrant dans des conditions dégradées, afin d'éviter des faillites en cascade. Sur les 1600 établissements qui émaillent l'Hexagone, 200 ont d'ores et déjà déposé le bilan, soulignait le GNI.

Midi Libre

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !