Mars : la Nasa détecte de l'azote dans des nitrates, un élément essentiel à la vie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Mars : la Nasa détecte de l'azote dans des nitrates, un élément essentiel à la vie
©

Grande première

Mars : la Nasa détecte de l'azote dans des nitrates, un élément essentiel à la vie

Cette découverte apporte ainsi une preuve de plus que la planète rouge a réuni dans le passé des conditions propices à l'existence de la vie.

Et si Mars avait été habité il y a quelques milliers ou millions d'années ? Si certains en doutent encore, un élément nouveau a été apporté mardi soir par la Nasa. En effet, des scientifiques ont détecté de l'azote à la surface de la planète rouge dans des nitrates, un élément essentiel à la vie. Il s'agit d'une grande première qui montre que Mars a réuni dans le passé des conditions propices à l'existence de la vie. 

En effet, comme le souligne la Nasa, "les nitrates sont une catégorie de molécules qui contiennent de l'azote sous une forme pouvant être utilisée par des organismes vivants". L'agence spatiale américaine a encore souligné que "l'azote est indispensable pour toutes les formes de vie connue puisqu'il constitue un élément-clé des plus grandes molécules comme l'ADN, qui code les instructions génétiques de la vie".

Malgré tout l'enthousiasme que cette nouvelle peut susciter, la Nasa a précisé qu'il n'y avait "aucune indication suggérant que ces molécules de nitrate découvertes par un instrument de Curiosity proviennent d'un organisme vivant". Elle a aussi rappelé que "la surface de Mars est aujourd'hui inhospitalière à toute forme de vie connue". Ces nitrates seraient anciens et ont résulté de processus non biologiquesn a encore expliqué l'équipe scientifique de Curiosity. Le robot se trouve actuellement au pied du mont Sharp, une montagne de 5 500 mètres de hauteur formée de couches sédimentaires, dans l'une desquelles il a capté les molécules de nitrate. Le robot avait aussi détecté en décembre, près de la surface de Mars, des émanations régulières de méthane.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !