LVMH et Rihanna suspendent les activités de la marque de luxe Fenty   | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Mode
Rihanna Fenty LVMH impact de la pandémie de Covid-19 sur le milieu de la mode
Rihanna Fenty LVMH impact de la pandémie de Covid-19 sur le milieu de la mode
©Martin BUREAU / AFP

Impact de la pandémie sur l'univers de la mode

LVMH et Rihanna suspendent les activités de la marque de luxe Fenty  

Fenty, la marque de vêtements de luxe de Rihanna, va suspendre ses activités.

 
LVMH annonce avoir décidé, en accord avec Rihanna, de suspendre les activités de la marque Fenty en attendant une amélioration de la situation. La marque Fenty avait été créée en 2019 par LVMH et l'artiste Rihanna, qui en était la directrice artistique.  
 
"Rihanna et LVMH ont pris conjointement la décision de suspendre l'activité (...), basée en Europe, dans l'attente de meilleures conditions".
 
Fenty ne semble pas avoir trouvé son public. La marque misait à la fois sur la vente en ligne, via son site dédié, des boutiques éphémères et une communication via son compte Instagram. Le nom de la griffe est celui de la chanteuse, Robyn Rihanna Fenty.
 
Selon des informations de la BBC, la suspension de Fenty est liée à plusieurs facteurs. Les prix des vêtements et accessoires étaient trop élevés. 
 
La crise du covid a eu également un lourd impact sur le développement de la marque. 
 
Un nouveau directeur général venu de LVMH avait été nommé à l’automne, mais sans succès. 
 
La ligne de vêtements Fenty était l’extension de l’univers de Fenty Beauty, la marque de cosmétiques de Rihanna lancée en 2017, dont les chiffres avaient rapidement décollé, atteignant alors 100 millions de dollars de vente en quelques semaines. Ils étaient distribué à l'époque chez Sephora. 
BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !