Les orques sont capables de tuer et de manger une baleine bleue qui est pourtant le plus grand animal du monde | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Environnement
Baleine Pygmée
Baleine Pygmée
©Darryl Wilson, University of Otago

Voracité

Les orques sont capables de tuer et de manger une baleine bleue qui est pourtant le plus grand animal du monde

Selon une étude publiée dans la revue Marine Mammal Science

En mars 2019, des scientifiques étudiant des baleines près du sud-ouest de l'Australie sont tombés sur un spectacle que peu avaient vu auparavant : un groupe d'orques attaquant une baleine bleue (qui peut mesurer plus de 30 m de long) raconte le New York Times.

Plus d'une douzaine d'orques entouraient le puissant animal. Ils avaient déjà mordu sa nageoire dorsale et l'animal était incapable d'échapper aux prédateurs rapides et agiles. L'eau était rouge du sang de la créature massive, et des morceaux de sa chair flottaient tout autour. Les scientifiques ont observé une orque se frayer un chemin dans la bouche de la baleine bleue et se régaler de sa langue. Il a fallu une heure aux orques pour tuer la baleine bleue, et une fois qu'ils l'ont fait, environ 50 autres orques se sont présentées pour dévorer la carcasse.

Les orques, également connus sous le nom d'épaulards bien qu'ils appartiennent à la même famille que les dauphins, sont des prédateurs connus pour se nourrir de presque toutes les espèces de grandes baleines. Mais, ils s'attaquent généralement aux petits et non aux adultes. C'était la première fois que des orques étaient observées avec succès en train de tuer et de manger un rorqual bleu adulte.

L'attaque était le premier de trois événements de ce type qui ont été observés de 2019 à 2021. Ces événements, décrits dans un article publié la semaine dernière dans la revue Marine Mammal Science, ont mis fin à un débat de longue date parmi les scientifiques sur la question de savoir si les orques pourraient ou non faire un repas d'un rorqual bleu adulte

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !