La musique dubstep de l'artiste Skrillex pourrait aider à lutter contre les piqûres de moustiques | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Insolite
La musique dubstep de l'artiste Skrillex pourrait aider à lutter contre les piqûres de moustiques
©Frazer Harrison / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Méthode originale

La musique dubstep de l'artiste Skrillex pourrait aider à lutter contre les piqûres de moustiques

Selon la BBC, une méthode originale pour lutter contre les moustiques a été découverte. La musique dubstep de l'artiste Skrillex pourrait servir de protection contre les piqûres de moustiques. Les fréquences d'une chanson de l'artiste permettraient de perturber les moustiques et de réguler leur reproduction. Selon cette étude scientifique, les résultats offrent de nouvelles perspectives dans la lutte contre les moustiques et les épidémies.

Cette information insolite est liée à une récente étude. D'après des informations de la BBC, des scientifiques spécialisés dans l'étude des moustiques et des maladies liées à ces insectes viennent de démontrer que le son est "crucial pour la reproduction, la survie et le maintien de la population de nombreux insectes". 

Des moustiques de l'espèce Aedes aegypti ont été soumis à de la musique électronique afin de voir si ces sons pouvaient servir de répulsif. Cette espèce de moustique est le vecteur principal de la dengue, du virus Zika, de la fièvre jaune et du chikungunya. 

Le titre de musique dubstep de l'artiste Skrillex, "Scary Monsters And Nice Sprites", a été sélectionné pour son mélange de très hautes et de très basses fréquences. 

Leurs résultats ont été publiés dans la revue Acta Tropica

"Chez les insectes, les vibrations à basse fréquence facilitent les interactions sexuelles, alors que le bruit perturbe la perception des signaux émis par des [membres de la même espèce] et des hôtes".

Selon les scientifiques, "la fréquence des activités d'alimentation en sang était réduite lorsque la musique était jouée". Les chercheurs ont découvert que les moustiques exposés à la chanson avaient des relations sexuelles "beaucoup moins fréquentes". 

"L'observation qu'une telle musique peut retarder l'attaque de l'hôte, réduire l'alimentation en sang et perturber l'accouplement offre de nouvelles voies pour le développement de mesures de protection et de contrôle personnel basées sur la musique contre les maladies transmises par le moustique". 

L'équipe de chercheurs a analysé le comportement de centaines de moustiques. Le temps de reproduction et le temps que cela leur prenait pour se nourrir étaient également étudiés. Les scientifiques ont constaté que les femelles moustiques mettaient donc beaucoup plus de temps à se nourrir quand la musique de Skrillex était diffusée. Elles se nourrissaient moins et se reproduisaient moins, lorsque les périodes étaient comparées à des moments où la musique n'était pas diffusée.

Cette étude sur les effets de la pollution sonore chez les moustiques pourrait donc déboucher sur des solutions à l'avenir sur les hautes et basses fréquences sonores contre ces insectes. Brouiller le signal des moustiques pourrait contribuer à contrôler et à réguler la reproduction des moustiques et ainsi de lutter efficacement contre les épidémies. 

BBC

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !