Inde : le cinéma de Bollywood en crise | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Salle de cinéma
Salle de cinéma
©ABDULMONAM EASSA / AFP

Salles obscures

Inde : le cinéma de Bollywood en crise

À Bombay, centre névralgique du septième art indien, les cinéma tirent le rideau

À Bombay, centre névralgique du septième art indien, les cinéma tirent le rideau et mettent en péril une industrie qui n'a pas su se renouveler et souffre de la concurrence accrue des plateformes mais aussi des contenus locaux signale Le Figaro.

L'industrie cinématographique de Bollywood, partie intégrante de l'identité culturelle de l'Inde, est confrontée à une crise économique historique, les plateformes de streaming étrangères parviennent désormais à lui faire de l'ombre.

"Le géant d'Asie du Sud de 1,4 milliard d'habitants produit en moyenne 1.600 films par an, soit plus que n'importe quel autre pays au monde. Traditionnellement, les films de Bollywood ont toujours attiré les foules du pays et le public, vénérait les stars comme des dieux. Mais les trois dernières superproductions avec la star Akshay Kumar, ont pourtant toutes fait des flops" constate Le Figaro.. 

Environ la moitié de la population indienne a accès à internet. Et les services de streaming locaux et étrangers tels que Netflix, Amazon Prime et Disney+ Hotstar, rassemblent 96 millions d'abonnés explique Le Figaro.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !