Ce que l'époque des super-volcans peut nous apprendre sur le réchauffement climatique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Ce que l'époque des super-volcans peut nous apprendre sur le réchauffement climatique
©Reuters

Feu les volcans

Ce que l'époque des super-volcans peut nous apprendre sur le réchauffement climatique

Une étude américaine a étudié comment les émissions de carbone avaient pu contribuer au réchauffement climatique et est tombée sur les premiers coupables de l'Histoire : les volcans.

L'histoire commence il y a 56 millions d'années. A cette époque, la température a augmenté très rapidement de 5 degrés, entrainant des extinctions animales massives comme le prouvent de nombreux fossiles. Cette période est très bien connue des spécialistes, mais on se demandait d'où venait l'excès de CO2 qui avait alors entraîné cette brutale hausse de la température. 

Même si certains doutes demeurent, la plupart des scientifiques s'accordent à dire qu'il s'agit très certainement des émissions massives de CO2 produites par les éruptions simultanées d'immenses volcans. Cette hypothèse est corroborée par l'étude de carottes de sédiments à différents endroits de la planète et tout particulièrement des isotopes qui sont des marqueurs clairs des variations climatiques et environnementales. 

Les conclusions de l'étude sont multiples : elles montrent que plus rapide est la variation de température, plus forte est la chance de voir des espèces disparaitre. C'est ce qui rend notre situation critique, même si d'un autre côté, la quantité de CO2 relâchée par les volcans dans le passé dépasse d'au moins 30 fois celle produite de nos jours en brûlant des hydrocarbures. 

On sait donc que la Terre peut supporter une émission de CO2 plus importante, mais on ne sait pas quels seront les effets d'une augmentation de rapide moindre mais beaucoup plus rapide comme celle que nous connaissons.

 

 

Lu sur Forbes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !