Banksy accuse la marque de vêtements Guess d'utiliser ses œuvres sans son accord | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
Vitrine Guess
Vitrine Guess
©Banksy

Business

Banksy accuse la marque de vêtements Guess d'utiliser ses œuvres sans son accord

Une boutique londonienne de Guess utilisant une oeuvre de Banksy a été fermée

Atlantico.fr et Frédéric Bardeau

Atlantico.fr et Frédéric Bardeau

Frédéric Bardeau est le fondateur et Vice-Président de l'agence LIMITE, pure player entièrement spécialisé en communication responsable.

Il est l'auteur de Anonymous : pirates informatiques ou altermondialistes ? (FYP, 2011)

Voir la bio »

La marque de vêtements Guess est accusée par l'artiste Banksy d'utiliser ses oeuvres sans son accord. Dans un texte publié sur Instagram, Banky invite ses fans à voler des vêtements Guess puisque la marque "vole" ses oeuvres souligne la BBC.

 "Ils se sont servis de mes œuvres sans demander, comment cela peut-il être mal pour vous de faire la même chose avec leurs vêtements ?" écrit Banksy

Et Banksy illustre son billet sur son compte Instagram par une photo de la vitrine du magasin Guess situé sur Regent Street à Londres. On y voit une reproduction d'un célèbre graffiti de Banksy (Le lanceur de fleurs)

L'avocate Liz Ward, spécialisée en droit d'auteur et fondatrice de Virtuoso Legal, a déclaré que Guess "semble avoir légitimement obtenu l'œuvre d'art de Banksy via un tiers, à savoir Brandalised, qui affirme avoir le droit de commercialiser et d'utiliser l'œuvre d'art de Banksy sur des marchandises" ajoute la BBC

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !