Taxis de l'espace : la Nasa choisit de travailler avec Boeing et SpaceX | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Taxis de l'espace : la Nasa choisit de travailler avec Boeing et SpaceX

Le futur, c'est maintenant

Taxis de l'espace : la Nasa choisit de travailler avec Boeing et SpaceX

En faisant appel pour la première fois à deux sociétés privées pour acheminer des astronautes vers la Station Spatiale Internationale, la Nasa effectue ici un choix politique.

Pour l'heure, ils ne transportent que des astronautes : mais demain ? La Nasa s'apprête à lancer, horizon 2017, de nouveaux vols privés à destination de la Station Spatiale Internationale (SSI), appelés aussi "taxis de l'espace". Et c'est à des Américains qu'elle a confié cette tâche, ce qui était jusqu'alors du fait de Moscou et de ses navettes Soyouz.

Le contrat, d'un montant de 6,8 milliards de dollars, se divise en deux grosses parts pour Boeing (4,2 milliards) et SpaceX, détenue par le créateur de Tesla Elon Musk (2,6 milliards). "Aujourd'hui nous avons fait un pas de géant qui nous rapproche de la possibilité de lancer nos astronautes depuis les Etats-Unis, dans un vaisseau spatial américain", a souligné Charles Bolden, le patron de la Nasa.

Le contrat attribué à Boeing et SpaceX couvre six missions habitées vers l'ISS pour chacune des deux compagnies. "Confier le transport en orbite terrestre basse à l'industrie privée permet à la Nasa de se concentrer davantage sur un ambitieux voyage vers Mars", a-t-il ajouté. SpaceX et la Nasa travaillent d'ailleurs sur la Space Launch System, qui permettra à terme de se rendre sur Mars.

>> A lire, sur le même sujet : Space Launch System : la fusée géante que Boeing et la Nasa vont concevoir pour aller sur Mars

En effet, c'est actuellement grâce à des vaisseaux russes que les Américains peuvent, depuis trois ans désormais, envoyer des astronautes vers la SSI, pour un coût de 70 millions d'euros par siège - ce à quoi Washington veut mettre un terme. Les relations entre la Russie et les Etats-Unis se sont en effet particulièrement dégradées suite à la crise ukrainienne.

Vu sur Euronews

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !