Première ministre : revivez la passation de pouvoir entre Jean Castex et Elisabeth Borne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Crédits Photo: Capture d'écran Youtube / DR
La cérémonie de passation de pouvoir entre Jean Castex et Elisabeth Borne s'est déroulée à Matignon en ce lundi 16 mai. Elisabeth Borne accède officiellement au poste de Première ministre.

Matignon

Première ministre : revivez la passation de pouvoir entre Jean Castex et Elisabeth Borne

Elisabeth Borne a été officiellement nommée Première ministre par le président de la République et chargée de former un gouvernement. Jean Castex a présenté sa démission ce lundi à Emmanuel Macron. La cérémonie de passation de pouvoir entre Elisabeth Borne et Jean Castex s’est déroulée à Matignon.

Pour la deuxième fois dans l’histoire de la Ve République, une trentaine d’années après Edith Cresson, une femme est nommée Première ministre de la France. Elisabeth Borne a été choisie par Emmanuel Macron pour succéder à Jean Castex. Cette ancienne préfète de Poitou-Charentes et ex-directrice de cabinet de Ségolène Royal au ministère de l'Ecologie sous François Hollande a fait partie des gouvernements d’Edouard Philippe et de Jean Castex au cours du dernier quinquennat. Elle fut ministre chargée des Transports, de la Transition écologique, puis du Travail.

Elisabeth Borne, tout juste nommée au poste de Première ministre, ce lundi 16 mai, a chaleureusement salué son prédécesseur Jean Castex, lors de la passation de pouvoirs à Matignon en début de soirée. Elle a notamment évoqué la « situation internationale » et le « défi climatique et écologique » comme ses priorités. 

Lors de son discours, Elisabeth Borne a eu une « pensée » pour Edith Cresson, jusque-là seule femme à avoir exercé ce poste sous la Ve République :

« Je suis vraiment très émue ce soir, j'ai une pensée pour la première femme qui a occupé ces fonctions : Edith Cresson. Je dédie cette nomination à toutes les petites filles pour leur dire « allez au bout de vos rêves » et que rien ne doit freiner le combat pour la place des femmes dans notre société ».

Jean Castex s’est également exprimé lors de cette cérémonie de passation de pouvoir. Jean Castex a salué les « immenses qualités de droiture, d'intégrité, de compétence, de volontarisme » d'Elisabeth Borne :

« Depuis juillet 2020, j’ai observé tes immenses qualité, de droiture, d’intégrité, de compétences, de volontarisme. La transition écologique, l’égalité des territoires, l’aspiration à la justice et à l’égalité : toutes ces valeurs que tu as ancrées en toi-même. Je serai autant là que tu le souhaites (…) Je te fais confiance ».

Jean Castex a également fait le bilan de son mandat :

« Madame la Première ministre, chère Elisabeth. Je suis particulièrement heureux de t’accueillir (à Matignon). Je voudrais d’emblée exprimer toute ma gratitude et ma reconnaissance après ces mois qui m’ont conduit à la tête du gouvernement de la République à faire face avec le peuple français à une série d'événements tout à fait exceptionnels. (…) J’ai essayé, avec le gouvernement, avec l’ensemble des services publics, de mener le bateau. Avec un seul objectif : protéger, apaiser, expliquer, rassembler, fédérer ».

Jean Castex a évoqué les moments difficiles de son mandat et a notamment tenu à rendre hommage aux victimes de la pandémie de Covid-19 et du terrorisme :

« La crise sanitaire n’a pas été le seul événement auquel nous avons fait face: la guerre, qui n’a pas fini de faire peser ses conséquences, et je sais que ce sera une de tes priorités. Et je veux aussi avoir une pensée pour les victimes d’attentats terroristes », comme Samuel Paty. « La société souffre. Certains de nos concitoyens rencontrent des difficultés. Le peuple français est un peuple exigeant, il soupèse tout! Mais il veut faire face, c’est un grand peuple, un peuple politique ».

BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !