Elections régionales : "Si je perds, il en sera terminé de ma vie politique", affirme Xavier Bertrand | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Crédits Photo: Capture d'écran / France Info / DR /
Elections régionales : "Si je perds, il en sera terminé de ma vie politique", affirme Xavier Bertrand

Légitimité 

Elections régionales : "Si je perds, il en sera terminé de ma vie politique", affirme Xavier Bertrand

Xavier Bertrand, le président de la région Hauts-de-France, était l'invité de France Info ce vendredi 2 avril. Il s'est confié sur les élections régionales et sur son avenir politique. Xavier Bertrand a aussi évoqué les annonces d'Emmanuel Macron et la gestion de la crise sanitaire. 
Le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, qui se représente à son poste, a décidé de lier son destin politique à sa réélection en juin prochain. Xavier Bertrand était l'invité de France Info ce vendredi 2 avril. 
"Si je perds aux élections régionales, il en sera terminé de ma vie politique. C'est une question de légitimité". 
Les élections régionales sont pour l'instant toujours programmées en juin prochain.
Xavier Bertrand a également indiqué qu'il ne souhaitait pas participer à la primaire du parti Les Républicains, si elle est organisée, pour l'élection présidentielle de 2022 : 
"Je suis un candidat libre et indépendant et je porterai ma candidature de cette façon. Je pense qu'un parti politique crée forcément une distance entre un candidat et le peuple français. Je ne veux pas qu'il y ait cette distance. (...) Je ne suis plus adhérent [aux Républicains]. C'est ma famille politique, j'ai un bon rapport avec nombre de responsables, mais je crois à l'idée d'un vrai rassemblement. Les Français veulent avant tout une alternative. (...) Je leur proposerai une autre voie basée sur le rétablissement de l'autorité, la valeur travail et le changement de société et un changement de fonctionnement de notre pays qui est la République des territoires, pour que l'on puisse enfin faire respirer notre pays"
Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !