Défilé du 1er mai : quand Jean-Marie Le Pen fait du copier-coller | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts

Pas bien

Défilé du 1er mai : quand Jean-Marie Le Pen fait du copier-coller

Le président d’honneur du Front national a ressorti pratiquement le même discours cette année que celui qu’il avait prononcé en mai 2012.

Jean-Marie Le Pen ne se foule pas trop. C’est peut-être l’âge, qui sait ? En effet, comme l’a repéré FranceTv Info, le président d’honneur du Front national a ressorti quasiment le même discours lors du défilé de son parti en ce 1er mai que celui qu’il avait dit en 2012. En voici quelques extraits ressortis par le site de la chaîne de télévision.

Le président d'honneur du parti Front national a ainsi répété : "La France, mère des arts, des armes et des lois, ne manque pas de grands hommes dans ces domaines supérieurs. Trois d'entre eux ont accédé, dans les sphères éclairées de la connaissance, à la notoriété mondiale. (...) Ce sont Louis XIV et son XVIIe siècle, Napoléon à l'orée du XIXe siècle. Le troisième leur est antérieur, puisque du XVe siècle, mais combien plus illustre pour beaucoup de raisons. Ce grand homme, français, mais de dimension mondiale, est une femme, mieux même, une jeune-fille qui mourra avant d'avoir 20 ans. C'est Jeanne d'Arc."

Mais aussi : "Fille de paysans du pays de France, aux confins des terres hostiles, elle partagera son enfance entre les devoirs de son état, les jeux et la prière. Elle ne sait pas encore, quand elle joue sous l'arbre aux fées de son village de Domrémy, que la France et l'Histoire l'attendent."
"L'enfant de Jacques d'Arc et d'Isabelle Romée a des frères et sœurs, mais c'est elle seule qui entrera, par l'écoute de ses voix, dans l'espace mystérieux de l'exaltation spirituelle." Pas de quoi s’enorgueillir donc.

 

Lu sur France TV Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !