Les pesticides des jardins nuisent à la biodiversité ; des lentilles de contact avec zoom incorporé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Les pesticides des jardins nuisent à la biodiversité ; des lentilles de contact avec zoom incorporé
©Reuters

Atlantico Sciences

Les pesticides des jardins nuisent à la biodiversité ; des lentilles de contact avec zoom incorporé

Et aussi : l'étoile de Scholz a frôlé le Soleil il y a 70 000 ans ; l'acidification des océans cartographiée par les satellites ; survolez Titan et ses lacs d'hydrocarbures !

Futura Sciences

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio »

Les pesticides des jardins nuisent à la biodiversité 

Des chercheurs du Centre des sciences de la conservation (Muséum national d’Histoire naturelle, CNRS, UPMC) et de l’Observatoire départemental de la biodiversité urbaine de Seine-Saint-Denis démontrent pour la première fois les effets de l’emploi de pesticides par les particuliers en France. Les scientifiques se sont basés sur des données de sciences participatives et montrent, à l’échelle d’un pays, l’impact de l’utilisation des pesticides par les jardiniers amateurs sur les insectes floricoles. Ces effets varient selon l’environnement : ils peuvent être indirects et toucher des organismes non visés initialement.

En milieu urbain, les jardins privés représentent une ressource importante de nourriture et d’abris pour les espèces animales. Pourtant, l’impact des pratiques de jardinage sur ces espèces, en particulier l’utilisation de pesticides, est très difficile à évaluer à grande échelle. Cela est lié à l’absence de mesures standardisées et à la difficulté d’accès à des propriétés privées. En milieu agricole, les modes de culture ou d’utilisation de produits phytosanitaires ont des impacts avérés sur la biodiversité : il est donc probable que de tels effets existent également dans les jardins privés.

Lire la suite sur Futura Sciences

L'acidification des océans cartographiée par les satellites 

L'océan absorbe une bonne part du dioxyde de carbone que nous rejetons massivement dans l'atmosphère. En se dissolvant, le CO2 acidifie les océans et fragilise de nombreuses espèces marines. Pour mieux étudier l’évolution de ce phénomène, ainsi que ses impacts écologique et économique, des chercheurs internationaux ont développé une nouvelle méthode pour cartographier sa répartition grâce aux données livrées par différents satellites.

Les océans sont de gigantesques puits de carbone qui absorbent chaque année environ un quart de nos émissions de dioxyde de carbone, principal responsable de l’actuel dérèglement climatique. Une bonne nouvelle ? Cela se pourrait si le revers de la médaille, l’acidification des océans, n’était pas si préoccupant. En ces temps où nous battons chaque année les records d’émissions de dioxyde de carbone du fait nos activités industrielles et de déforestation — près de 40 milliards de tonnes en 2013, soit une hausse de 2,3 % par rapport à 2012 —, le taux de CO2 dissous dans les océans ne cesse donc de s’accroître (22 millions de tonnes environ chaque jour).

Lire la suite sur Futura Sciences

Survolez Titan et ses lacs d'hydrocarbures ! 

Titan, un des satellites de Saturne, est recouvert de lacs d'hydrocarbures dont le plus grand, Kraken Mare, mesure plus de 1.000 km. Les données visibles dans cette vidéo proviennent du radar de la sonde Cassini. Elles ont été collectées lors de son exploration autour de la planète.

Lire la suite sur Futura Sciences

L'étoile de Scholz a frôlé le Soleil il y a 70.000 ans 

Une équipe internationale d’astronomes vient d’annoncer une surprenante découverte. Selon eux, l’étoile binaire connue sous le nom d’étoile de Scholz n’était qu’à 0,8 année-lumière du Soleil il y a environ 70.000 ans. Elle a donc traversé la partie externe du fameux nuage cométaire d’Oort.

La puissance des télescopes modernes pourrait laisser penser qu'il ne reste plus de place pour des découvertes surprenantes en ce qui concerne les étoiles de la banlieue proche du Système solaire. Un article déposé sur arXiv par un groupe d’astronomes européens, états-uniens, chiliens et sud-africains vient de prouver le contraire.

Lire la suite sur Futura Sciences

Des lentilles de contact avec zoom incorporé 

Un chercheur de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne vient de présenter la dernière évolution d’une lentille de contact dotée d’un zoom contrôlable par un clignement d’œil. Cet équipement pourrait un jour servir aux personnes souffrant de dégénérescence maculaire liée à l’âge. Des essais cliniques doivent bientôt débuter.

Les lentilles de contact font l’objet de nombreux projets visant à leur conférer des fonctionnalités susceptibles d'augmenter la vision, de délivrer des traitements médicaux, d’aider les non-voyants ou encore de mesurer la glycémie. À cette liste non exhaustive, nous pouvons désormais ajouter des lentilles équipées d’un zoom pilotable en un clignement d’œil. Encore au stade du prototype, elles pourraient à terme aider les personnes atteintes de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Ce projet est mené conjointement par le professeur Eric Tremblay, de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), en Belgique, et des chercheurs de l’université de Californie à San Diego, aux États-Unis. Il est financé par la Darpa, l’agence de recherche et développement de l’armée américaine.

Lire la suite sur Futura Sciences

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !