Les mille et un mystères des bulles de savon ; exclusif : les quatre lionceaux d’Asie nés au zoo de Mulhouse | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Les mille et un mystères des bulles de savon.
Les mille et un mystères des bulles de savon.
©Flickr/genue.luben

Atlantico sciences

Les mille et un mystères des bulles de savon ; exclusif : les quatre lionceaux d’Asie nés au zoo de Mulhouse

Interview 5/5 : le recyclage des appareils électroniques ; le Soleil est peut-être né dans le vent d'une supernova ; la radioactivité dans la maison.

Futura Sciences

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio »

Les mille et un mystères des bulles de savon

Pour ses travaux sur les bulles de savon, Lorène Champougny, doctorante au laboratoire de Physique des solides, vient de recevoir une bourse L’Oréal-Unesco Pour les femmes et la science. Dans l’esprit de la « matière molle » chère à Pierre-Gilles de Gennes, ses recherches ont une foultitude d’applications, de la mousse à raser aux extincteurs en passant par les matelas. Et la jeune scientifique adore parler de son travail et des « mystères cachés du quotidien ». Futura-Sciences l’a rencontrée, suivez-nous parmi les bulles…

Enfant, elle s’intéressait à toutes les sciences et dévorait les magazines scientifiques. Adolescente, elle se passionnait pour l’astronomie et se destina à des études d’astrophysique. « Mais arrivée au master, lors de mon stage, j’ai compris que ce n’était pas pour moi. Le travail consistait à passer toute la journée devant un ordinateur et à étudier, de manière indirecte, des objets si lointains qu’ils en devenaient abstraits, explique aujourd’hui Lorène Champougny, devenue une spécialiste des bulles de savon. J’ai besoin de travailler sur du concret, sur des choses que je peux toucher. J’aime l’idée d’aller chercher des mystères cachés dans ce qui est autour de nous. »

Lire la suite sur Futura-sciences

Exclusif : les quatre lionceaux d’Asie nés au zoo de Mulhouse

Au parc zoologique et botanique de Mulhouse, une lionne d'Asie a donné naissance à quatre lionceaux, un événement rare. Comment soigne-t-on de tels animaux en captivité ? Quels risques courent-ils ? Y a-t-il une utilité à préserver des individus de cette sous-espèce presque éteinte ? Le docteur Brice Lefaux, directeur du parc, répond aux questions de Futura-Sciences.

La naissance de lions d’Asie en captivité est un événement rare. À l’état sauvage, il n’en existe plus que quelque 400 individus, et une centaine dans les différents zoos européens impliqués dans leur sauvegarde dans le cadre des programmes EEP (European Endangered species Programmes). Sur les deux dernières années, deux parcs zoologiques français peuvent se targuer d’avoir contribué à relever les effectifs des populations sauvages : Besançon (trois lionceaux) et Mulhouse (quatre lionceaux). Le parc zoologique de Mulhouse s’en sort mieux que le zoo de la Citadelle. En effet, à Besançon, deux lionceaux ont été tués par leurs parents. Le troisième a été retiré in extremis par les soigneurs afin d’éviter qu’il ne subisse le même sort. L’infanticide est assez courant dans la nature chez les fauves. Et comme si cela n’était pas déjà assez triste, il y a quelques mois, la femelle Shiva, âgée de 9 ans, a été retrouvée morte dans son enclos emportée par une crise cardiaque.

Lire la suite sur Futura-sciences

Interview 5/5 : le recyclage des appareils électroniques

Devant leur abondance, le recyclage des objets électroniques est un défi posé par le développement durable. François Moisan, directeur exécutif de la stratégie et de la recherche de l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), nous parle des solutions envisagées pour y répondre.

C’est un fait, les appareils électroniques se renouvellent rapidement et ont une durée de vie de plus en plus courte. Le problème survient lorsqu’ils se transforment en déchets, car ils sont difficiles à recycler. Ce sont des appareils complexes qui contiennent de nombreuses pièces de différentes natures. Un boîtier en métal ou en plastique, des circuits imprimés comportant des matières toxiques ou des métaux lourds, etc.

Lire la suite sur Futura-Sciences

Le Soleil est peut-être né dans le vent d'une supernova

Grâce aux observations récentes de la sonde Voyager associées à des simulations numériques, des physiciens du CNRS ont montré que les noyaux radioactifs de béryllium contenus dans les premiers solides du Système solaire ont pu être produits à la suite de l’explosion d’une ou plusieurs étoiles massives précédant sa naissance. Ces travaux, publiés dans Astrophysical Journal, renforcent l’hypothèse selon laquelle la naissance du Soleil aurait eu lieu dans des conditions peu communes au sein de la Voie lactée.

La présence de noyaux radioactifs de courte durée de vie (inférieure à quelques millions d'années) dans le disque protoplanétaire pose une contrainte majeure aux scénarios de formation du Système solaire. Parmi ces noyaux, le béryllium (10Be) présente une caractéristique, il ne peut être synthétisé efficacement au sein des étoiles. Il est produit uniquement par des réactions nucléaires induites par des particules chargées accélérées jusqu'à plus de 15 % de la vitesse de la lumière.

Lire la suite sur Futura-Sciences

La radioactivité dans la maison

Depuis quelques années, la radioactivité dans l’habitat est au cœur de préoccupations nationales et internationales. D’où vient-elle ? Qu’est-ce qui la distingue ? Comment pénètre-t-elle dans les maisons ? Quels sont les risques sanitaires et les moyens de s’en protéger ? Enquête sur un sujet d’actualité solidement étayée et complétée d’interviews de spécialistes.

La radioactivité est un phénomène avant tout naturel. On décèle sa présence dans l’air, l’eau, les sols, certaines matières premières… Dans les habitations, la principale source de pollution radioactive est un gaz issu de l’uranium, le radon. Les risques dépendent des niveaux de concentration, très variables d’un endroit à l’autre.

Lire la suite sur Futura-Sciences

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !