La Nasa dévoile Curiosity 2, qui roulera sur Mars en 2021 ; les premiers robots origami arrivent | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
La Nasa dévoile Curiosity 2, qui roulera sur Mars en 2021.
La Nasa dévoile Curiosity 2, qui roulera sur Mars en 2021.
©

Atlantico Sciences

La Nasa dévoile Curiosity 2, qui roulera sur Mars en 2021 ; les premiers robots origami arrivent

Et aussi : des créatures fractales filtraient les océans au Précambrien ; le pétrole dévoré de l'intérieur par des bactéries et en bref : imprimez en 3D les sondes spatiales de la NASA.

Futura Sciences

Futura Sciences

Magazine online de la découverte, de la science et de l’innovation, Futura-Sciences propose à ses lecteurs un contenu mis à jour en permanence et richement illustré.

Voir la bio »

La Nasa dévoile Curiosity 2, qui roulera sur Mars en 2021

La Nasa a dévoilé les objectifs et les instruments qui prendront place à bord de son futur rover martien. Sans surprise, le Cnes participera à cette mission en fournissant SuperCam, après sa collaboration fructueuse avec la Nasa dans l’exploration robotique de la Planète rouge.

Le successeur de Curiosity (actuellement en activité) et de la future mission Insight (à partir de 2016) doit être lancé en juillet 2020. Provisoirement baptisée Mars 2020 Rover, il devrait se poser sur la Planète rouge en février 2021 dans un site qui reste encore à déterminer. Les opérations sont prévues pour durer jusqu’en août 2023. Le rover sera construit autour de la même plateforme que Curiosity afin de réduire les coûts et les risques technologiques.

Lire la suite sur Futura-sciences

Les premiers robots origami arrivent

Des chercheurs de l’Université de Harvard et du MIT ont mis au point un robot inspiré de la technique de pliage origami laquelle est capable de passer d’une forme plate à une structure articulée et de se déplacer de façon autonome. Composé de couches de cuivre, de papier et de polymère à mémoire de forme, ce robot peut être fabriqué à peu de frais avec une découpeuse laser.

Les Transformers, ces robots capables de changer de forme bien connus des enfants et des amateurs de films de science-fiction, ont désormais un concurrent tout ce qu’il y a de plus réel. Une équipe rassemblant des chercheurs de l’Institut Wyss à l’Université Harvard et du Massachusetts Institute of technology vient de dévoiler un prototype de robot qui change de forme pour passer d’une structure plate à un quadrupède capable de se déplacer, tout cela sans aucune intervention extérieure.

Lire la suite sur Futura-sciences

Des créatures fractales filtraient les océans au Précambrien

L’étude approfondie de l’organisation anatomique des Rangéomorphes permet de lever un mystère sur ces étranges organismes marins vivants sur Terre, il y a 575 millions d’années. Les branches qui les composent et qui se démultiplient selon un modèle fractal éclairent sur leur mode d’alimentation.

On savait déjà que les Rangéomorphes n’étaient pas des végétaux ni des champignons marins, mais bien des animaux appartenant à l’embranchement des Petalonamae. Durant environ 40 millions d’années, au cours de l’Édiacarien, ils ont dominé les océans du globe, vivant fixés à un substrat, à différentes profondeurs. Avant leur apparition, la vie était microscopique.

Lire la suite sur Futura-sciences

Le pétrole dévoré de l'intérieur par des bactéries

Une étude montre que des micro-organismes sont capables de vivre entièrement immergés dans des poches de pétrole et de le transformer. Jusqu’à présent, on pensait que de tels processus biochimiques n’étaient réalisables qu’à l’interface entre de l’eau et de l’huile minérale naturelle.

Des gouttelettes d’eau contenues dans des réservoirs naturels de pétrole offrent autant de microhabitats favorables à certains microbes, révèlent des scientifiques du centre de recherche allemand Helmholtz Zentrum München dans un article de la revue ScienceLes auteurs ont fait cette découverte dans le bitume de Pitch Lake, en République de Trinité-et-Tobago, au large du Venezuela. Dans ce gisement naturel de 40 hectares de surface et de 75 mètres de profondeur (le plus grand du monde), les chercheurs ont puisé des échantillons d’eau d’un à trois microlitres de volume.

Lire la suite sur Futura-sciences

En bref : imprimez en 3D les sondes spatiales de la Nasa

La Nasa vient de mettre en ligne une bibliothèque d’une vingtaine de fichiers qui permettent d’imprimer en 3D des reproductions en taille réduite de plusieurs sondes spatiales, satellites et autres astéroïdes. Le téléchargement des fichiers est gratuit, mais il faut toutefois disposer d’une imprimante 3D.

Les passionnés de la conquête spatiale vont pouvoir se faire plaisir. En effet, la Nasa met désormais gratuitement à disposition, dans sa version bêta, des fichiers pour imprimante 3D qui peuvent servir à fabriquer des reproductions miniatures en plastique de plusieurs modèles de sondes spatiales, d’astéroïdes, et même de paysages lunaires ou martiens. Les amateurs pourront ainsi s’offrir une version réduite des célèbres Rosetta, Cassini, Voyager, Pioneer, Mars Odyssey, Kepler ou encore l’immense Valles marineris et le cratère Gale (actuellement exploré par Curiosity).

Lire la suite sur Futura-sciences

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !