Zapping politique du jour : Pierre Moscovici, Accoyer, Woerth... Tout ce qu'il faut retenir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Zapping politique du jour : Pierre Moscovici, Accoyer, Woerth... Tout ce qu'il faut retenir
©Reuters

A ne pas rater

Zapping politique du jour : Pierre Moscovici, Accoyer, Woerth... Tout ce qu'il faut retenir

Atlantico.fr vous propose chaque jour, de retrouver les meilleurs moments de l'actualité politique

La phrase du jour : Bernard Accoyer, député UMP dans le Parisien

"Le score est serré et on voit bien le risque un jour pour l'UMP d'être battue en duel par l'extrême-droite. (...) Pour être au deuxième tour, il faut une unité sans faille de la droite et du centre".

La vidéo du jour : Bruno Le Roux, patron des députés PS à l'Assemblée nationale, sur France Info


Bruno Le Roux : "La droite a des problèmes de calculette"by France Info

L'essentiel de ce mardi matin

Eric Woerth, député UMP, sur RMC

Les propos de Montebourg sur Barroso ? "C’est une bassesse de vue d’un membre du gouvernement. On attend une certaine hauteur de vue d’un ministre. Le chemin de l’Europe n’est pas sans erreur. Nous avons créé l’euro, pas ses outils. Le gouvernement français ne prend pas ses responsabilités".

"C’est n’importe quoi. Le FN se nourrit de l’échec des politiques, le principal carburant du Front national, ce sont des gens comme Montebourg. Il ne faut pas que le gouvernement politique trop le gouvernement, il a créé une situation malsaine en France, où les riches sont montrés du doigt, les entreprises, les Allemands. Il y a une politique de bouc-émissaire".

Des accords avec le FN ? "Il n’y a jamais eu d’accord, il n’y en aura jamais. Le gouvernement travaille assez mal, il utilise une langue de bois colossale et donc il faut en profiter, il faut dénoncer, mais surtout proposer".

Pierre Moscovici, ministre de l'Economie, sur RTL

Le déficit en 2013 ? "Nous essayons de redresser les comptes publics que l'opposition a dégradé. Sur les 5 années de François Fillon, il y a une année seulement où il n'y a pas eu de déficit budgétaire. Les recettes seront certes moins importantes que prévues, mais il n'y a pas de croissance. Les recettes sont de 8 milliards en moins, il ne faut pas le cacher mais nous tenons les dépenses. La dépense de l'Etat est maîtrisée. Nous faisons un travail de redressement de la dépense publique. Nous n'avons pas besoin, contrairement à ce qu'ils disent (NDLR : les députés UMP), de collectif budgétaire, pour ne pas ajouter l'austérité aux difficultés du pays".

Les propos de Montebourg sur Barroso? "Je travaille toujours pour faire travailler l'Europe mais on attend qu'elle soit meilleure. Il faut faire avancer la France en même temps que l'Europe. Il peut y avoir des points de désaccords avec Bruxelles. Quand on appartient à une équipe ministérielle, on ne désolidarise pas. On ne se débine pas sur un camarade. Ne cherchez pas à nous opposer".

Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la République, sur RMC

Les propos de Montebourg sur Barroso ? "Les Français ne se feront pas plumer comme les greques. Mr Barroso est soumis aux Etats-Unis. L'accord de libre échange n'est pas bon pour nous. Mais pourquoi ne nous sommes nous battu que pour l'audiovisuel et pas pour les agriculteurs? Je ne veux pas de poulet au chlore".

"Les dirigeants Français notamment se sont couché devant la Commission depuis 10 ans. A un moment le gouvernement devrait dire : "on n'applique plus la directive bolkenstein qui ne favorise pas l'emploi en France". Arnaud Montebourg que j'aime bien devrait quitter le gouvernement et claquer la porte".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !