Yémen : au moins 30 policiers et soldats tués dans des attaques attribuées à Al-Qaïda | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Yémen : au moins 30 policiers et soldats tués dans des attaques attribuées à Al-Qaïda
©

Terrorisme

Yémen : au moins 30 policiers et soldats tués dans des attaques attribuées à Al-Qaïda

Plusieurs attaques simultanées menées par des terroristes contre des bases militaires yéménites ont fait au moins trente morts.

Le Yémen a été confronté à une nouvelle vague de violences vendredi 20 septembre. Au moins 30 policiers et soldats du pays auraient été tués dans des attaques simultanées attribuées à la branche d’Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA), selon des sources militaires.

Au cours de l’une d’elles visant une base à Mayfa’ah, dans le centre du Yémen, un groupe d’hommes armés a abattu entre huit et dix policiers selon les sources. Dans la même province, deux positions de l’armée auraient été attaquées simultanément par d’autres assaillants, causant la mort d'au moins une vingtaine de soldats. Un responsable militaire affirme que les islamistes soupçonnés d’être derrière l’attaque ont profité d’un épais brouillard pour prendre les soldats par surprise.

L’armée yéménite a réussi à déjouer une autre attaque. Elle a intercepté "un véhicule chargé d’explosifs qui se dirigeait vers le camp des forces de sécurité à Ain Ba’maabad et le terminal gazier de Belhaf en ouvrant le feu sur le véhicule, qui a explosé, tuant le terroriste qui le conduisait ", selon un communiqué du ministère de la Défense du Yémen.

Al-Qaïda dans la péninsule arabique a fait du Yémen sa base dans la région. Le pays est régulièrement le terrain de violences, surtout depuis le soulèvement de début 2011 contre l’ex-président Ali Abdallah Saleh. Par mesure de sécurité, la France et les Etats-Unis ont fermé cette été leur mission diplomatique dans le pays.

Par ailleurs, 18 policiers ont été tués mercredi en Afghanistan et 13 autres blessés au cours d’une embuscade menée par les talibans dans le nord-est du pays.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !