Variole du singe : plus de 180 cas dans 16 pays | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
ECDC
ECDC
©Capture d'écran ECDC

Santé

Variole du singe : plus de 180 cas dans 16 pays

90 % des cas ont été signalés en Europe

Il s’agit désormais de la plus grande épidémie de variole du singe (monkeypox, en anglais) jamais observée hors d’Afrique souligne Le Monde.

Plus de 180 cas ont été confirmés dans 16 pays à travers le monde, essentiellement (90 %) en Europe et notamment au Royaume-Uni, où 57 cas ont été déclarés, mais aussi en Espagne (41) et au Portugal (37). Une vingtaine de cas ont également été identifiés en Amérique du Nord (5 aux Etats-Unis et 15 au Canada). Aucun cas grave n’a été recensé pour le moment.

La Haute Autorité de santé (HAS) a recommandé hier de vacciner les adultes ayant été en contact avec une personne infectée, y compris les professionnels de santé exposés sans mesure de protection individuelle.

La HAS recommande d’utiliser le vaccin contre la variole Imvanex, dit de troisième génération, administré idéalement dans les quatre à quatorze jours après le contact à risque. Deux doses sont nécessaires, espacées de vingt-huit jours ajoute Le Monde.

Selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) le risque individuel pour les très jeunes enfants, les femmes enceintes et les personnes âgées ou immunodéprimées peut être élevé.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !