Valérie Pécresse relie terrorisme et immigration, elle veut que le séjour illégal sur le territoire français soit un délit, puni par une expulsion immédiate | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Valérie Pécresse
Valérie Pécresse
©Capture d'écran CNews

Sécurité

Valérie Pécresse relie terrorisme et immigration, elle veut que le séjour illégal sur le territoire français soit un délit, puni par une expulsion immédiate

Selon la présidente de la Région Ile-de-France, l'Europe et la France doivent reprendre le contrôle de leurs frontières

"ll faut d'abord cesser de nier le lien entre terrorisme et l’immigration récente. Il y a un lien L’Europe et la France doivent reprendre le contrôle de leurs frontières par la maîtrise des flux d'immigration et l'accélération des expulsions des clandestins" a déclaré hier, dimanche, Valérie Pécresse, après l'attentat de Rambouillet, sur le plateau de l'émission de CNews, Europe 1 et Les Echos.

"Tous les migrants qui arrivent sans papier aux frontières ne doivent pas pouvoir pénétrer sur le sol européen. On doit pouvoir examiner leur demande d'asile aux frontières et les renvoyer chez eux, s'ils ne sont pas persécutés chez eux. On peut qu'inviter une personne en situation irrégulière sur le terrioire, il a un mois pour se mettre en conformité avec cette demande de retour, il faut immédiatement prononcer des ordonnances d'expulsion" a ajouté de la présidente de la Région Ile-de-France.

Elle souligne la nécéssité de mieux repérer les signaux de radicalisation, et s'interroge sur le moyen de mettre hors d'état de nuire les radicalisés en évitant que dans nos prisons ils ne deviennent prosélytes et qu'ils ne fassent des émules.

Valérie Pécresse veut que le séjour illégal sur le territoire français redevienne un délit, comme c'était le cas jusqu'à ce que François Hollande change la loi, et que ce délit soit puni par une expulsion immédiate.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !