Régionales : François Fillon appelle à "sanctionner François Hollande" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Régionales : François Fillon appelle à "sanctionner François Hollande"
©Reuters

Vote sanction

Régionales : François Fillon appelle à "sanctionner François Hollande"

Dans l'hypothèse où la gauche connaîtrait une défaite moins lourde que prévue, l'ancien Premier ministre estime que le président de la République et Manuel Valls "en tireraient la conclusion que les Français approuvent leur politique économique et sociale".

François Fillon en mode combat. Dans un entretien accordé au Figaro, l'ancien Premier ministre a appelé les Français à voter Les Républicains pour mettre fin "à la gestion catastrophique de la gauche dans les régions" et pour "sanctionner François Hollande."

"Je constate une immense colère des Français qui ne peut que se traduire par une très lourde sanction pour la gauche", a déclaré François Fillon.  Selon lui, les Français doivent aller voter pour remettre en état de marche" l'efficacité régionale".

"Il s'agit de mettre un terme à la gestion catastrophique de la gauche qui dirige toutes les régions métropolitaines à l'exception de l'Alsace", explique-t-il. "Partout où je me rends, je constate l'incurie des projets conduits par les majorités sortantes et le clientélisme qui sert de seul fil conducteur. Il faut mettre un coup d'arrêt à ces pratiques. Il s'agit également d'adresser un carton rouge au gouvernement."

Dans l'hypothèse où le PS connaîtrait une défaite moins lourde que prévue, le député Les Républicains estime que "le président de la République et le Premier ministre en tireraient immédiatement la conclusion que les Français approuvent leur politique économique et sociale".

"Il faut sanctionner François Hollande, non pas pour qu'il change radicalement de politique", ajoute-t-il. "Mais pour au moins qu'il corrige les travers les plus graves de son bilan et que les dix-huit mois restants ne soient pas les plus longs et les plus inutiles de la Ve République.

Par ailleurs, l'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy a balayé tout idée de fusion entre la droite et la gauche pour faire barrage au Front national. "Ce serait catastrophique. En votant Front national, certains Français expriment leur ras-le-bol de l'impuissance de la gauche, de l'augmentation du chômage, de la dégradation de la sécurité, de l'absence de respect de l'autorité de l'État… Conclure quelque accord que ce soit avec ceux qui incarnent cet échec reviendrait à rendre le pays ingouvernable."

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !