Présidence de l'UMP : revoter ou ne pas revoter ? Les militants décideront fin juin | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Copé et Fillon sont tombés d'accord pour demander aux militants UMP s'ils voulaient revoter en septembre pour la présidence du parti.
Copé et Fillon sont tombés d'accord pour demander aux militants UMP s'ils voulaient revoter en septembre pour la présidence du parti.
©Reuters

Compliqué quand même...

Présidence de l'UMP : revoter ou ne pas revoter ? Les militants décideront fin juin

Les militants UMP décideront du 28 au 30 juin par vote électronique si, à leur avis, un nouveau scrutin doit être organisé pour la présidence du parti.

Revotera, revotera pas ? Aux militants de trancher. Selon les informations du Monde et du Figaro, ils décideront du 28 au 30 juin par vote électronique s'il faut, à leurs yeux, organiser un nouveau scrutin pour la présidence du parti. Jean-François Copé et François Fillon auraient convenu de ces dates mardi, lors d'une réunion à l'Assemblée nationale.

Lors de ce "vote sur le revote", deux questions seront posées : la première concerne les nouveaux statuts de l'UMP, la seconde porte sur la transition entre les anciens et les nouveaux statuts, indique Le Figaro. "Si le 'oui' l'emporte, comme c'est probable, le 'revote' de septembre pour la présidence de l'UMP sera de facto annulé", explique le quotidien. Et Jean-François Copé restera à la tête du parti jusqu'en novembre 2015.

La formulation exacte de ces deux questions doit être validée mercredi matin par le bureau politique de l'UMP, précise de son côté Le Monde. "C'est une affaire de mots mais le but reste de poser deux questions pour recueillir un seul oui", a confié un proche de François Fillon au journal du soir.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !