Menaces de décapitation et d'égorgement pour le juriste Amine Elbahi qui a témoigné sur M6 à propos de l'islamisation à Roubaix | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Religion
Zone Interdite M6 : poupée sans visage
Zone Interdite M6 : poupée sans visage
©Capture d'écran M6

Religion

Menaces de décapitation et d'égorgement pour le juriste Amine Elbahi qui a témoigné sur M6 à propos de l'islamisation à Roubaix

Amine Elbahi est originaire de Roubaix, la ville la plus pauvre de France

Diffusé dimanche soir et consacré au séparatisme et à l'islam radical, un documentaire de Zone interdite sur M6 était consacré une enquête intitulée «Face au danger de l'islam radical, les réponses de l'État», explorant l'influence du salafisme notamment dans la ville de Roubaix rappelle Le Figaro.

Depuis sa diffusion, le juriste Amine Elbahi qui apparaît dans plusieurs séquences aurait reçu plusieurs menaces de mort. «Mon numéro de téléphone a circulé sur les réseaux sociaux, plusieurs appels au meurtre ont été diffusés», a rapporté le jeune énarque sur le plateau de BFM TV.

«On me menace de décapitation, d'égorgement, de s'en prendre à moi parce que j'ai tenu un discours de vérité à visage découvert et en particulier sur l'inaction du maire de ma commune», raconte le juriste

Parmi les séquences les plus remarquées, celle où la caméra se glisse dans une boutique pour enfants où les poupées sont sans visage car «seul Allah créé», explique entre deux encaissements la vendeuse. «C'est un appel à s'exclure de la communauté nationale et à adhérer à une pratique plus rigoriste de l'islam», regrette Elbahi. 

 "À Roubaix, environ 40  % des habitants sont musulmans". Cette affirmation vient du reportage de Zone Interdite diffusé dimanche soir sur M6 sur la réponse de l’Etat face à l’islam radical souligne le quotidien régional La Voix du Nord qui la conteste :

"Ce chiffre introduit la séquence consacrée à Roubaix, les commerces de la rue de Lannoy et l’affaire de l’AAIR. S’il y a bien sept mosquées à Roubaix, existe-t-il pour autant une donnée permettant d’évaluer la proportion de la population de confession musulmane ? Non. Et pour cause, il n’existe pas de statistiques religieuses officielles en France."

"Ce n’est pourtant pas la première fois que le chiffre de 40 % est repris dans les médias nationaux. On le retrouve par exemple ici dans un article de Libération ou là dans ce sujet de Médiacités. Ce chiffre n’est jamais réellement sourcé."

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !