Mauvaise ritournelle<!-- --> | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Mauvaise ritournelle
©

Hadopi

Affirmer que les téléchargements illégaux tuent l'industrie musicale serait une vue de l'esprit

La baisse des ventes de disques n'aurait rien à voir avec le téléchargement illégal: ce serait simplement un retour du marché à la normale.

C'est le constat que dresse Lucilio sur Contrepoints.org. Le blogueur, qui estime que le mode de production musicale actuel est "déphasé avec la technologie moderne et les mentalités du 21e siècle", cite des chiffres de la Recording Industry Association of America pour appuyer sa thèse.

Ce graphique tend à prouver, selon lui, que l'effondrement des ventes de CD ne peut être corrélé avec la copie illégale de fichiers musicaux. Les maisons de disques ont simplement connu un "âge d'or" dans les années 90, au cours desquelles leurs chiffres d'affaires ont triplé. Tout cela grâce à une nouvelle technologie de conservation de la musique qui a permit la formation d'une bulle aujourd'hui éclatée. L'état du marché actuel serait donc tout à fait naturel, et l'Etat aurait tord de vouloir le corriger.

Lu sur Contrepoints

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !