Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Vaccination
©Jeff J Mitchell / POOL / AFP

Coronavirus

Les moins de 55 ans qui ont reçu une première injection d'AstraZeneca auront une deuxième injection de Pfizer ou Moderna

La Haute Autorité de santé devrait recommander l'utilisation de ces vaccins à ARN messager

Les 533 302 personnes de moins de 55 ans ayant reçu une première dose du vaccin AstraZeneca entre le samedi 6 février et le samedi 13 mars devraient recevoir leur deuxième injection avec un vaccin à ARN messager, c’est-à-dire ceux produits par Pfizer-BioNTech et Moderna. Selon les informations du Monde, c’est ce que va recommander la Haute Autorité de santé (HAS), ce vendredi 9 avril.

"Anticipant la publication de l’avis, le ministre de la santé Olivier Véran a estimé vendredi matin que cette préconisation était « totalement logique », soulignant qu’il s’agissait d’une mesure de précaution qui n’est pas définitive et pourrait évoluer en fonction de nouvelles données" ajoute Le Monde.

La seconde injection concerne en premier lieu les soignants, auquel l’accès au vaccin AstraZeneca a été ouvert le 6 février dans des centres de vaccination précise le quotidien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !