Le pape François exprime sa solidarité avec le peuple du Sri Lanka | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le pape François a exprimé dimanche sa solidarité avec le peuple du Sri Lanka.
Le pape François a exprimé dimanche sa solidarité avec le peuple du Sri Lanka.
©Andreas SOLARO / AFP

Révolte du peuple

Le pape François exprime sa solidarité avec le peuple du Sri Lanka

Le pape François a exprimé dimanche sa solidarité avec le peuple du Sri Lanka. Le pays est confronté depuis des mois à une grave crise économique qui a entraîné des pénuries alimentaires et de médicaments.

Les images des manifestations au Sri Lanka et de l’envahissement du Palais présidentiel à Colombo ont fait le tour du monde. Le président du Sri Lanka est en fuite et le Premier ministre est prêt à démissionner pour former un gouvernement d’union nationale afin de résoudre la crise économique, sociale et politique qui secoue le pays. Le pape François a exprimé dimanche sa solidarité avec le peuple du Sri Lanka. Le pays est confronté depuis des mois à une grave crise économique qui a entraîné des pénuries alimentaires et de médicaments.

Le pape argentin s’est exprimé sur la situation au Sri Lanka après la prière dominicale de l’Angélus :

« Je m'unis à la douleur du peuple du Sri Lanka qui continue à subir les effets de l'instabilité politique et économique. Ensemble avec les évêques du pays je renouvelle mon appel à la paix et j'implore ceux qui dispose de l'autorité de ne pas ignorer le cri des pauvres et les besoins des gens ».

Un mouvement de protestation contre la crise économique, une crise sans précédent depuis l'indépendance en 1948 de cette île de 22 millions d'habitants, fait rage depuis des mois au Sri Lanka où le président Gotabaya Rajapaksa a promis samedi de démissionner après l'invasion de sa résidence.

À Lire Aussi

Sri Lanka : après la fuite du Président, le Premier ministre se dit prêt à démissionner en faveur d’un gouvernement d’union nationale

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !