L'UE prête à interdire les importations de charbon russe après les massacres en Ukraine | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Centrale à charbon en Allemagne
Centrale à charbon en Allemagne
©PATRIK STOLLARZ / AFP

Guerre

L'UE prête à interdire les importations de charbon russe après les massacres en Ukraine

La présidente de la Commission européenne va se rendre à Kiev cette semaine

L'Union européenne prévoit de proposer l'arrêt des importations de charbon en provenance de Russie en réponse directe aux informations selon lesquelles les forces russes auraient commis des crimes de guerre en Ukraine indique l'agence Bloomberg.

Les détails de l'élimination progressive du charbon importé sont toujours en discussion. L'UE n'envisage pas de sanctionner le pétrole ou le gaz russes pour l'instant, malgré une pression intense pour infliger davantage de sanctions économiques à Moscou,

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, se rendra à Kiev cette semaine pour rencontrer le président ukrainien Volodymyr Zelenskiy en signe de soutien.

Sur le fond, les Européens admettent désormais qu’il leur faut s’organiser pour ne plus dépendre de la Russie, d’où provient une grande partie de leurs importations de gaz (40 %), de pétrole (25 %) et de charbon (46 %). Ce qui était tabou au début de la guerre ne l’est plus souligne Le Monde. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !