Italie : au moins cinq morts et huit blessés dans les Alpes après l'effondrement du glacier de la Marmolada | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Un énorme bloc s'est détaché du glacier de la Marmolada dans les Alpes du Nord de l'Italie.
Un énorme bloc s'est détaché du glacier de la Marmolada dans les Alpes du Nord de l'Italie.
©Jean-Pierre CLATOT / AFP

Bilan provisoire

Italie : au moins cinq morts et huit blessés dans les Alpes après l'effondrement du glacier de la Marmolada

Cinq personnes ont été tuées et huit blessés ont été dénombrés après l’effondrement d’un glacier dans les Alpes en Italie, selon un « bilan encore provisoire ».

Un énorme bloc s'est détaché dimanche du glacier de la Marmolada dans les Alpes du Nord de l'Italie, faisant au moins cinq morts et huit blessés, selon des annonces des services de secours.

« Malheureusement, cinq personnes ont été retrouvées sans vie », a indiqué à l'AFP une porte-parole des secours, Michela Canova, faisant également état de huit blessés pour un « bilan encore provisoire ».

Deux blessés ont été transportés à l'hôpital de Belluno, un plus grave à Trévise, et cinq à Trente, a-t-elle indiqué, sans donner de précisions sur la nationalité des victimes. Plusieurs hélicoptères ont été déployés sur place pour participer aux opérations de secours et de surveillance de la situation.

« Une avalanche de neige, de glace et de roche qui sur son passage a touché la voie d'accès au moment où s'y trouvaient plusieurs cordées, dont certaines ont été emportées. Le nombre définitif d'alpinistes impliqués n'est pas encore connu », a indiqué Michela Canova.

Le glacier de la Marmolada est le plus grand glacier des Dolomites, situé sur le versant nord de la Marmolada. Il donne naissance à la rivière Avisio et surplombe le lac de Fedaia.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !