Incendies : les pompiers ont « pris le dessus » en Gironde, malgré de nouveaux départs de feu | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Plus de 10.000 hectares de végétation ont déjà brûlé en Gironde.
Plus de 10.000 hectares de végétation ont déjà brûlé en Gironde.
©THIBAUD MORITZ / AFP

Plus de 10.000 hectares

Incendies : les pompiers ont « pris le dessus » en Gironde, malgré de nouveaux départs de feu

Le Sud-Ouest de la France est toujours impacté ce samedi par des incendies ravageurs et des fortes températures.

Les incendies se poursuivent en Gironde et dans les Bouches-du-Rhône ce samedi, alors que de nouvelles journées de fortes chaleurs sont attendues. Plus de 10.000 hectares de végétation ont déjà brûlé. Les soldats du feu ont cependant réussi à « prendre le dessus » sur les flammes dans le secteur de La Teste-de-Buch, en Gironde, malgré quelques nouveaux départs de feu, selon le maire de la ville, Patrick Davet, au micro de BFMTV.

« Le feu est fixé mais n'est pas complètement maitrisé » sur le secteur de Landiras, a indiqué Charles Fourcade, lieutenant-colonel en charge des opérations, sur l'antenne de BFMTV. La situation reste néanmoins compliquée. Beaucoup de fumée est présente à l'avant du feu, « on n'arrive même pas à en faire le tour par hélicoptère », selon ses précisions.

Les incendies ont progressé dans la région de Landiras, avec plus de 1000 hectares brûlés depuis vendredi soir, selon la préfecture de Gironde.

Face à un feu qui avance, de nouvelles évacuations vont être menées ce samedi après-midi, a annoncé Vincent Ferrier, sous-préfet de Langon. Cela « correspond en partie aux communes d'Hostens d'un côté, sur Cabanac et Villagrains la partie Villagrains, le Tuzan et un tout petit bout de Saint-Symphorien au nord ». Les communes ne vont pas être entièrement évacuées.

« La gendarmerie va assurer dans l'après-midi ces évacuations. On va évacuer tranquillement, on préfère par précaution évacuer maintenant, les gens auront le temps de prendre des affaires. On n'a pas encore d'estimation très précise du volume de personnes que cela représente, mais ce sera plus important que les précédentes évacuations », selon Vincent Ferrier.

16 départements restent placés ce samedi en vigilance orange pour canicule, ce qui peut favoriser les incendies. 1000 pompiers restaient mobilisés sur place dans le département de la Gironde ce samedi.

Dans les Bouches-du-Rhône, la vigilance est également de mise, même si les sapeurs-pompiers veulent garder espoir.

« L'air est très sec, le temps est caniculaire, les rafales sont fortes, donc des conditions assez difficiles, mais on souhaite et on doit pouvoir fixer (le feu) à 1500 hectares », a indiqué Grégory Alione, directeur départemental des services d'incendie et de secours des Bouches-du-Rhône, à propos du secteur de Tarascon, au sud d'Avignon.

Pour lutter contre les flammes, les sapeurs-pompiers bénéficient de renforts venus d'autres départements, mais aussi de Grèce et d'Italie, comme annoncé vendredi par Emmanuel Macron, qui a salué ce mécanisme de solidarité. 

Une enquête a été ouverte pour incendie involontaire à Tarascon. La « thèse criminelle est privilégiée » dans l'enquête sur les causes de l'incendie de Landiras, en Gironde.

La canicule va se poursuivre dans les prochains jours dans une large partie du pays, selon Météo-France. Des températures entre 38°C et 40°C sont attendues dès ce samedi dans le Sud-Ouest, toujours en proie aux incendies.

Mardi, la vague de chaleur délaissera progressivement le Sud-Ouest du pays, laissant augurer d'une possible amélioration sur le front des incendies, mais elle se renforcera dans la partie Nord-Est de l’hexagone.

BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !