François Hollande annonce l'accélération des bombardements sur l'Etat islamique en Syrie et en Irak | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
François Hollande annonce l'accélération des bombardements sur l'Etat islamique en Syrie et en Irak
©Reuters

La revanche

François Hollande annonce l'accélération des bombardements sur l'Etat islamique en Syrie et en Irak

Le chef de l'Etat a également évoqué le sort de Bachar al-Assad, qui devra selon lui, être abordé à la conférence sur le conflit syrien prévue lundi prochain.

Le rythme des frappes aériennes menées en Irak et en Syrie contre l'Etat islamique va accélérer, a annoncé François Hollande ce jeudi à l'occasion de la présentation de ses voeux au corps diplomatique. "Et la France y prend toute sa part", a-t-il ajouté. Le chef de l'Etat a ensuite évoqué le sort de Bachar al-Assad, qui devra selon lui, être abordé à la conférence sur le conflit syrien prévue lundi prochain.

"Il reste la question de qui gouvernera la Syrie. Elle ne peut pas être évitée. Les images insupportables des villes assiégées à Madaya l'ont démontré, nous savons bien que Bachar el-Assad ne peut pas être l'avenir de la Syrie". Pour François Hollande, la lutte contre l'etat islamique "passe par la libération des villes de Raqqa et Mossoul où se trouvent les centres de commandements" et le renforcement du " soutien aux forces arabes et kurdes qui combattent au sol". Cette dernière mesure avait notamment été décidée par les ministes de la Défense de la coalition internationale.

Lu sur France TV Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !