Face à la recrudescence de cas outre-Rhin, Angela Merkel se dit favorable à un "court verrouillage" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Face à la recrudescence de cas outre-Rhin, Angela Merkel se dit favorable à un "court verrouillage"
©HANNIBAL HANSCHKE / POOL / AFP

Covid-19

Face à la recrudescence de cas outre-Rhin, Angela Merkel se dit favorable à un "court verrouillage"

Alors que le pays est souvent cité en exemple pour sa gestion de la pandémie lors de la première vague, aujourd'hui le système de santé semble pris au dépourvu.

Face à la trajectoire inquiétante que suit la pandémie en Allemagne, la chancelière semble prête à prendre toutes les décisions. Selon la porte-parole du gouvernement le nombre de patients en soins intensifs a "augmenté de 5% en une journée" et le paus a recensé 298 décès en 24 heures selon l'institut de veille sanitaire Robert Koch. En réaction plusieurs figures politiques du pays ont réclamé de nouvelles mesures à l'échelle nationale. 

Lors d'une conférence de presse, la porte-parole du gouvernement Ulrike Demmer a d'ailleurs mis en garde que "Le système de santé est soumis à une pression menaçante" et que "tout appel à un verrouillage court et uniforme est justifié". Cela fait suite à une question sur la proposition du dirigeant de la Rhénanie du Nord-Westphalie réclamant un confinement rapide et dur sur tout le territoire pour une période de deux à trois semaines. 



Ouest France

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !