En 2020, l'absentéisme au travail a augmenté de 20 % | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
En 2020, l'absentéisme au travail a augmenté de 20 %
©

Arrêt de travail

En 2020, l'absentéisme au travail a augmenté de 20 %

Il s'agit du résultat d'une étude de la société d'assurance Gras Savoye Willis Towers Watson sur l'année 2020, période bien évidemment extraordinaire compte tenu de la crise sanitaire.

La tendance de l'absentéisme des employés est à la hausse. Après une augmentation de 40 % entre 2017 et 2020, il a même augmenté de 20 % l'année dernière. 34 % des salariés ont posé au moins un arrêt dans l'année (entre 25 et 28 % entre 2016 et 2019), mais la durée moyenne annuelle de 54 jours est stable par rapport à 2019. Les arrêts regroupes à la fois les arrêts maladie et les accident de travail. 
Noémie Marciano  directrice technique et offre de conseil Health & Benefits chez Gras Savoye explique à BFMTV Business qu' "on a culminé à 10% de taux d'absentéisme" entre mars et avril 2020 et que "ce qu'on observe, si on essaie de lisser et de gommer cet effet mars-avril, c'est qu'on a quand même une tendance à la hausse de plus de 7% et quand on regarde dans le rétroviseur on a une tendance à la hausse de plus de 20% entre 2016 et 2020"

Il faut savoir que ces arrêts coûtent cher aux entreprises et Noémie Marciano confie que "pour une entreprise de 1000 salariés avec 30.000 euros de salaire moyen, si vous avez un taux d'absentéisme de 5% ça peut vous coûter entre 1,5 et 3 millions d'euros par an".

Pour 2021, le cabinet n'annonce pas un avenir meilleur et l'absentéisme est prévu pour durer et il prohétise que "Le Covid et les confinements consécutifs auront très probablement des répercussions sur le long terme". 

À Lire Aussi

La crise du Covid-19 a fait exploser l’absentéisme et c’est encore pire dans les entreprises en crise
BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !