Covid-19 : une majorité des décès est désormais liée au variant Omicron | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Le variant Omicron est désormais lié à plus d’un décès sur deux avec Covid-19 à l’hôpital, selon des chiffres du ministère de la Santé.
Le variant Omicron est désormais lié à plus d’un décès sur deux avec Covid-19 à l’hôpital, selon des chiffres du ministère de la Santé.
©LIONEL BONAVENTURE / AFP

Nouveaux chiffres

Covid-19 : une majorité des décès est désormais liée au variant Omicron

Le variant Omicron est à l’origine de 57% des décès de patients hospitalisés avec des symptômes de la Covid-19.

Le variant Omicron, à l’origine des hausses spectaculaires des contaminations ces dernières semaines, est désormais lié à plus d’un décès sur deux lié à la Covid-19 à l’hôpital, selon des chiffres publiés vendredi par le ministère de la Santé.

Présent dans 99% des tests PCR positifs, 88% des entrées en hospitalisation conventionnelle et 79% des admissions en soins critiques, le variant Omicron a également concerné 57% des décès « survenus à l’hôpital avec Covid-19 » durant la semaine du 17 au 23 janvier, selon la direction des statistiques (Drees) dans un communiqué.

Sur cette même période, Santé publique France a recensé 1.598 décès liés au Covid à l’hôpital.

Détecté pour la première fois en France à la fin du mois de novembre, le variant Omicron est devenu majoritaire fin décembre, ce variant supplante son prédécesseur Delta progressivement « puisque les infections précèdent les hospitalisations d’environ une semaine, elles-mêmes précédant les décès d’environ une semaine », selon les explications de la Drees.

Fort heureusement, le variant Omicron « apparaît bien moins létal », les patients infectés présentant un « risque de décéder après être passé à l’hôpital réduit de plus de moitié ». Et ce, « quelle que soit (leur) protection vaccinale ».

Les personnes non vaccinées restent néanmoins les plus à risques. Elles représentent 39% des entrées en hospitalisation conventionnelle, 54% des admissions en soins critiques et 46% des décès entre le 20 décembre et le 16 janvier.

À Lire Aussi

Omicron, le passe vaccinal exigible et les élections
Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !